Le premier cornet de Louis Armstrong, sur lequel il a joué en maison surveillée, aujourd'hui au musée du jazz de la Nouvelle-Orléans
Le premier cornet de Louis Armstrong, sur lequel il a joué en maison surveillée, aujourd'hui au musée du jazz de la Nouvelle-Orléans
Le premier cornet de Louis Armstrong, sur lequel il a joué en maison surveillée, aujourd'hui au musée du jazz de la Nouvelle-Orléans ©Radio France - Florian Royer
Le premier cornet de Louis Armstrong, sur lequel il a joué en maison surveillée, aujourd'hui au musée du jazz de la Nouvelle-Orléans ©Radio France - Florian Royer
Le premier cornet de Louis Armstrong, sur lequel il a joué en maison surveillée, aujourd'hui au musée du jazz de la Nouvelle-Orléans ©Radio France - Florian Royer
Publicité
Résumé

Sortie de maison surveillée, les premiers engagements, le jazz se déplace vers le nord et se répand grâce aux disques (1914-1922).

En savoir plus
Tableau représentant l'orchestre du Colored Waif's home for boys, exposé au même musée. Armstrong est au milieu au rang supérieur.
Tableau représentant l'orchestre du Colored Waif's home for boys, exposé au même musée. Armstrong est au milieu au rang supérieur.
© Radio France - Florian Royer

Du « champ de bataille », surnom du quartier néo-orléanais, où il a vu le jour, jusqu’aux plus grandes scènes du monde, découvrez un Louis Armstrong que vous ne connaissiez pas. Extraverti devant le public mais secret quant à sa vie privée, le monstre sacré du jazz s’est ingénié à garder le flou sur sa jeunesse.

À lire aussi : Comment Louis Armstrong est-il devenu une star ?

Malgré un palmarès enviable : premier afro-américain à écrire son autobiographie, premier jazzman en couverture de Times Magazine, il a même fait entrer le jazz au Metropolitan Opera… Les secrets du musicien, dont sa véritable date de naissance, sont multiples.

Publicité

À réécouter : Louis Armstrong (2/16) : Back O’Town Blues

"Un été avec Armstrong" propose de faire connaissance avec Louis Armstrong « côté coulisses », avec le concours d’historiens du jazz, des derniers témoins ayant côtoyé le trompettiste et une invitée surprise qui s’exprimera pour la première fois dans un média francophone

À lire aussi : Après Luciano Pavarotti, Ron Howard prépare un documentaire sur Louis Armstrong

Références

Programmation musicale

  • 18h01
    High Fever
    High Fever
    Doc Cook & His Dreamland Orchestra
    High Fever

    Interprètes Herbert Sandberg., Charles L. Cooke (direction), Freddie Keppard (cornet), Elwood Graham (cornet), Fred Garland (trombone), Jimmie Noone (clarinette), Joe Poston (clarinette, alto saxophone), Jerome Pasquall (clarinette, saxophone ténor), Clifford King (clarinette, saxophone alto), Sudie Reynaud (tuba), Kenneth Anderson (piano), Bob Shelly (banjo), Johnny St. Cyr (banjo), Andrew Hilaire (batterie)

    Album The Complete Freedie Keppard Heritage 1923-1927 (1992)
    Label King Jazz Series (KJ 111 FS)
  • 18h05
    2:19 Blues
    2:19 Blues
    Louis Armstrong And His Hot Five
    2:19 Blues

    Interprètes Mamie Desdoumes., Louis Armstrong (trompette, voix), Claude Jones (trombone), Sidney Bechet (clarinette, saxophone soprano), Luis Russell (piano), Bernard Addison (guitare), Wellman Braud (contrebasse), Zutty Singleton (batterie)

    Album BD Music Presents Louis Armstrong vol. 2 (2015)
    Label BDMusic (73110)
  • 18h09
    Coal Cart Blues
    Coal Cart Blues
    Clarence Williams' Blue Five
    Coal Cart Blues

    Interprètes Louis Armstrong., Lil Hardin Armstrong., Clarence Williams (direction, piano), Louis Armstrong (trompette), Charlie Irvis (trombone), William Buster Bailey (clarinette, saxophone soprano), Donald M. Don Redman (clarinette), Buddy Christian (banjo), Eva Taylor (voix)

    Album Complete Clarence Williams Sessions Volume 3 (1991)
    Label Hot'N Sweet (151222)
  • 18h13
    At The Darktown Strutters' Ball
    At The Darktown Strutters' Ball
    Original Dixieland Jazz Band
    At The Darktown Strutters' Ball

    Interprètes Shelton Brooks., Nick La Rocca (cornet), Larry Shields (clarinette), Eddie Edwards (trombone), Henry Ragas (piano), Tony Sbarbaro (batterie)

    Album 75 Songs of World War I (2014)
    Label Delta
  • 18h18
    That Funny Jas Band From Dixieland
    That Funny Jas Band From Dixieland
    Byron G. Harlan, Arthur Collins
    That Funny Jas Band From Dixieland

    Interprètes Henry I. Marshall., Byron G. Harlan (voix ténor), Arthur Collins (voix baryton)

    Label Diamond
  • 18h19
    Slow And Easy
    Slow And Easy
    Louisiana Five
    Slow And Easy

    Interprètes Harry Von Tilzer., Doc Behrendson (cornet), Charles Panelli (trombone), Alcide Yellow Nunez (clarinette), Joe Cawley (piano), Karl Berger (banjo), Anton Lada (batterie)

    Album Early Jazz 1917-1923 (2000)
    Label Frémeaux & Associés (FA 181)
  • 18h25
    What A Wonderful Time
    What A Wonderful Time
    The California Poppies
    What A Wonderful Time

    Interprètes William Blakeney (cornet), Ernest Coycault (cornet), Leon White (trombone), Leonard Davidson (clarinette), Bob Farrell (saxophone), Johnny King (saxophone), Sonny Clay (piano), Thomas Valentine (banjo), Willie McDaniels (batterie)

    Label Sunset
  • 18h29
    I Can't Give You Anything But Love
    I Can't Give You Anything But Love
    Louis Armstrong & His Orchestra
    I Can't Give You Anything But Love

    Interprètes Jimmy McHugh., Dorothy Fields., Louis Armstrong (trompette, voix)

    Album Begin The Beguine (1989)
    Label Phonastic (PHONT-CD-7665)
  • 18h33
    Frankie And Johnny
    Frankie And Johnny
    Fate Marable's Society Sincopators
    Frankie And Johnny

    Interprètes Traditionnel., Fate Marable (piano), Sidney Desvignes (trompette), Amos White (trompette), Harvey Lankford (trombone), Norman Mason (saxophone alto), Walter Thomas (saxophone alto), Bert Bailey (saxophone ténor), Willie Foster (banjo), Henry Kimball (tuba), Zutty Singleton (batterie)

    Album Les villes du jazz / Nouvelle Orleans / Chicago / New York / Kansas City 1917 à 1944
    Label CBS
  • 18h37
    'Tain't Nobody's Business If I Do (part 1)
    'Tain't Nobody's Business If I Do (part 1)
    Frank Stokes
    'Tain't Nobody's Business If I Do (part 1)

    Interprètes Porter Grainger., Everett Robbins., Frank Stokes (voix, guitare)

    Album American epic (2017)
    Label SONY MUSIC

L'équipe

Florian Royer
Florian Royer
Florian Royer
Production
Aurore Denizot
Collaboration
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Sophie Pichon
Réalisation