Maurice Ravel (1875 - 1937) dans son appartement ©Getty - Leemage
Maurice Ravel (1875 - 1937) dans son appartement ©Getty - Leemage
Maurice Ravel (1875 - 1937) dans son appartement ©Getty - Leemage
Publicité
Résumé

Ce matin, Marc-Olivier nous parle de la forlane de Maurice Ravel ou le charme discret d'une danse ancienne revisitée par un gourmand de l'harmonie et des timbres.

En savoir plus

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La première idée concernant cette oeuvre est le regain d’intérêt pour les danses anciennes au tournant du 19ème siècle. Le Tombeau de Couperin est composé entre 1914 et 1917. Mais Maurice Ravel n’est pas le seul à s’intéresser à ces danses du passé : Debussy vers 1890, travaille à la suite Bergamasque qui comprend notamment un Menuet et un Passepied. Et avant lui, Gabriel Fauré compose sa Pavane en 1887 :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Deuxièmement, le langage harmonique de cette Forlane est d’une sophistication extraordinaire.
Si on compare deux œuvres telles que la Forlane de Ravel et la Sicilienne de Fauré, on peut constater qu’elles sont construites sur une métrique proche. Mais l’une des grandes différences se situe dans la façon d’harmoniser la mélodie. Chez Fauré, l’accompagnement harmonique est tout simple et consonnant tandis que dans la Forlane, la mélodie et les accords qui l’accompagnent semblent jouer à un jeu de cache-cache : Ravel réserve la consonance pour les fins de phrase, les cadences.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Quant à la troisième idée, Ravel a lui-même orchestré cette Forlane. Retrouvons Boulez et l’Orchestre de Cleveland.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Mais de la version pour piano ou de celle pour orchestre, laquelle préférer ? Ravel est incontestablement un orchestrateur de génie. La question est en fait de savoir si l’on privilégie le caractère intime de l’œuvre ou la richesse de la couleur des timbres.Elle se pose d’ailleurs de la même façon pour les Tableaux d’une Exposition de Moussorgski orchestrés par Ravel. Ici le début, dans la version pour piano par Sviatoslav Richter :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Et là, Gerguiev et l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Marc-Olivier Dupin
Marc-Olivier Dupin