Portrait de Marin Marais datant du 18ème siècle
Portrait de Marin Marais datant du 18ème siècle
Portrait de Marin Marais datant du 18ème siècle ©Getty - Universal History Archive
Portrait de Marin Marais datant du 18ème siècle ©Getty - Universal History Archive
Portrait de Marin Marais datant du 18ème siècle ©Getty - Universal History Archive
Publicité
Résumé

Louis XIV avait bon goût en musique. Comme lui, suivons le génial Marin Marais, dans les volutes de son Badinage, une œuvre extraite du 4ème livre des pièces pour viole.

En savoir plus

La première idée est la beauté obsessionnelle du rondeau. Le mythe de l’éternel retour en musique ! Même si les couplets nous emmènent ailleurs, le refrain nous ramène irrésistiblement dans l’obsession. Par exemple, ici de 4'2!" à 4'48"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Deuxièmement...de l’art du changement de cordes. Marin Marais était à la fois un extraordinaire virtuose de la viole de gambe et un compositeur de génie. Tout porte à croire qu’il avait notamment une technique d’archet stupéfiante : on le sent dans l’écriture de son Badinage. Le thème est écrit de façon à alterner, surfer sur les différentes cordes de son instrument avec la souplesse d’un chat… Mais il n’est pas le seul. Dans le développement de la virtuosité des instruments à cordes, dès le 17ème siècle, de nombreux compositeurs-interprètes de différents pays d’Europe ont poussé la technique aux confins du possible.

Publicité

Ainsi dans le Prélude de la 6ème suite pour violoncelle, Bach fait jouer la note ré sur deux cordes ce qui crée à la fois le lié et la mise en vibration de la corde à vide, ce qui apporte une plénitude acoustique extraordinaire.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Autre exemple chez Bach, dans le prélude de la partita en mi majeur pour violon, Tedi Papavrami est époustouflant de virtuosité d’archet sur trois des cordes du violon.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Et enfin, le badinage, un art bien français… Le dictionnaire Larousse le définit comme un propos où la plaisanterie est mêlée d’enjouement. La vieille édition de l’Académie Française trouve comme synonymes à badiner, les verbes folâtrer, s’amuser, plaisanter mais paradoxalement le Badinage de Marin Marais est emprunt de mystère et d’une mélancolique sensualité. Mais encore et toujours avec Bach, le plus génial recycleur de la musique des autres, on retrouve la Badinerie dans son état le plus joyeux et enjoué :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.