Portrait de Carlos Gardel en 1930
Portrait de Carlos Gardel en 1930
Portrait de Carlos Gardel en 1930 ©Getty - Gilles Petard
Portrait de Carlos Gardel en 1930 ©Getty - Gilles Petard
Portrait de Carlos Gardel en 1930 ©Getty - Gilles Petard
Publicité
Résumé

Comment Carlos Gardel pousse le tango aux confins du drame, avec son inimitable voix de velours... Ce matin, c'est en Amérique du Sud que nous emmène Marc-Olivier Dupin !

En savoir plus

Nous sommes en 1926 et nous retrouvons l’immense chanteur Carlos Gardel, dans le tango, Caminito :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La première idée : le tango est un art total ! Un chant, des textes terribles dans lesquels l’amour affronte la mort et la danse, irrésistible. Chaque tango est un drame à lui seul : Caminito raconte l’histoire d’un amour perdu.  Même dans les versions exclusivement instrumentales, le sentiment affleure. Écoutons l’un des plus extraordinaires musicien de tango de tous les temps : Annibal Troilo dans Danzarin :

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Deuxièmement,  pour ce type de chanson, on ne peut dissocier la composition de l’interprétation.  Alors que dire de la voix de Gardel ?  Difficile de décrie la beauté d’une voix… mais ce qui me frappe peut-être le plus, c’est le soutien de la phrase qui ne tombe jamais : il tient la ligne mélodique avec une tension magnifique qui ne s’interrompt jamais au cours de la phrase. Mais seulement en fin de phrase. C’est une seule ligne qui porte.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Dans ce chant, Silencio,  j’y retrouve la beauté de la déclamation aurait dit Denis Diderot…  Et ce sens de la mélodie me fait penser à un autre de mes héros : Fritz Kreisler, avec un son de velours – comme la voix de Gardel – il tient la ligne mélodique avec grande intensité.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour finir,  la fascination des compositeurs « classiques » pour cette danse. Ils sont nombreux à s’être laissé entrainer dans cette danse !  Comme Isaac Albeniz et son tango si bien joué par Alicia de Larrocha.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Igor Stravinsky en a aussi écrit plusieurs, notamment dans l’Histoire du Soldat (1917) :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Mais pour finir, je vous invite à écouter et à regarder une extraordinaire vidéo de l’orchestre de Juan Darienzo ! Un senior déchaîné tétanise sa bande de musiciens dont une brochette de bandéonistes virtuoses, un pianiste médiocre et un violoniste, cabot ! Tout un monde…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

Programmation musicale

  • 07h58
    Folia : La dulce risa del alva
    Folia : La dulce risa del alva
    Mateo Romero
    Folia : La dulce risa del alva

    Interprètes Jordi Savall, Hesperion XX, Montserrat Figueras

    Album Canciones y danzas de Espana (1977)
    Label EMI (7631452)

L'équipe

Marc-Olivier Dupin
Marc-Olivier Dupin