Une pétition en ligne demande à la direction du CNSM de pas à avoir recours à la vidéo pour les épreuves d'entrée du Conservatoire parisien
Une pétition en ligne demande à la direction du CNSM de pas à avoir recours à la vidéo pour les épreuves d'entrée du Conservatoire parisien
Une pétition en ligne demande à la direction du CNSM de pas à avoir recours à la vidéo pour les épreuves d'entrée du Conservatoire parisien ©AFP - JOHN MACDOUGAL
Une pétition en ligne demande à la direction du CNSM de pas à avoir recours à la vidéo pour les épreuves d'entrée du Conservatoire parisien ©AFP - JOHN MACDOUGAL
Une pétition en ligne demande à la direction du CNSM de pas à avoir recours à la vidéo pour les épreuves d'entrée du Conservatoire parisien ©AFP - JOHN MACDOUGAL
Publicité
Résumé

Depuis la crise sanitaire, les musiciens se présentant au concours d'entrée au Conservatoire national de Paris peuvent montrer une vidéo au jury. Mais une pétition en ligne demande la suspension de cette pratique qui pose un certain nombre de problématiques...

avec :

Eric Maria Couturier (violoncelliste).

En savoir plus

Le Covid a évidemment obligé le Conservatoire national de musique et de danse de Paris à s’adapter. En effet, les examens d’entrée ont dû se faire par vidéo : les musiciens ont la possibilité de se filmer avec leurs propres moyens et présentent au jury une vidéo dans laquelle ils montrent leur jeu. Mais alors que la pandémie continue d’afficher un net recul, la direction du Conservatoire de Paris a souhaité continuer à mettre en place ce système de vidéo pour les prochaines admissions à venir.
Or, des étudiants, professeurs, élèves et parents d’élèves sont actuellement en train de se mobiliser au moyen d'une pétition intitulée "Contre la vidéo pour les admissions au CNSMD de Paris". Ils estiment en effet que ce processus soulève quelques problèmes.
Tout d’abord, il est difficile de prouver que l’élève n’a pas eu recours à du montage mettant bien plus en valeur son jeu instrumental. Cela pose également une question liée à la discrimination entre les élèves, qui pour certains, ont accès à du meilleur matériel, creusant ainsi les inégalités entre les musiciens.

"Il faut retrouver une normalité qui fait partie du risque artistique et habituer les jeunes candidats à se projeter dans le moment présent et non grâce à une vidéo" Eric-Maria Couturier

Des arguments inverses se sont également fait entendre. Certains pointent du doigt que ce système permet à des étudiants étrangers encore contraints de ne pas pouvoir voyager librement suite aux restrictions de voyage encore en vigueur, de tenter leurs chances d’intégrer cette prestigieuse école. Mais selon le violoncelliste Eric-Maria Couturier, professeur assistant au CNSM de Paris, "il est important d’approfondir la musique par le moment mélodique et rythmique avec un élève et ce n'est tout simplement pas possible avec de la vidéo".

Publicité
Références

Programmation musicale

  • 07h25
    Tocs et tics et chocs (d'après le tic-toc-choc ou les maillotins de François Couperin)
    Tocs et tics et chocs (d'après le tic-toc-choc ou les maillotins de François Couperin)
    JEAN PHILIPPE VIRET
    Tocs et tics et chocs (d'après le tic-toc-choc ou les maillotins de François Couperin)

    Interprètes JEAN PHILIPPE VIRET, JEAN PHILIPPE VIRET

    Album Les idées heureuses (2016)
    Label MELISSE (MEL666019)

L'équipe

Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain