Publicité

Un musicien se fait dérober son violon Guadagnini dans un train à Genève

Par
Pavel Vernikov
Pavel Vernikov
- MITO SettembreMusica

Le violoniste ukrainien Pavel Vernikov lance un appel désespéré après le vol de son violon dans un train en gare de Genève.

« Je n'ai plus envie de jouer sans mon violon, je veux juste qu'on me le rende. C'est toute ma vie. » Comme le démontrent les propos rapportés par le journal suisse Le Matin, le violoniste Pavel Vernikov est désespéré. Le jeudi 9 novembre, en fin de journée, le musicien s’est fait dérober son violon, un Guadagnini de 1747, alors qu'il était à bord d’un train en gare de Genève. Il avait placé l’instrument derrière lui, et lorsqu'il a tenté de se lever pour le surveiller, un homme l’en aurait empêché. Quelques secondes plus tard, l’étui avait disparu.

Pavel Vernikov a porté plainte auprès de la police, et lance un appel à toutes les personnes qui seraient susceptibles de l’aider : « C’est comme si l’on m’avait volé mon bébé. Sans lui, je ne pourrai jamais faire de musique. Aidez-moi s’il vous plait ! » Le violoniste, qui est également le directeur du Festival de musique de Sion, a annulé tous ses concerts, dans l’attente de retrouver son bien précieux. L’instrument est estimé à près d’1,4 million d’euros. Sans compter les quatre archets qui l’accompagnaient.

Publicité