Publicité

Un orgue à tuyaux victorien égaye les couloirs de la station London Bridge en Angleterre

Par
Un orgue de 1880 est désormais en libre accès dans un couloirs du métro londonien.
Un orgue de 1880 est désormais en libre accès dans un couloirs du métro londonien.
© Getty

Un orgue à tuyaux a récemment été installé dans la station de London Bridge en Angleterre. L'instrument en libre accès depuis le 30 juillet a été joué par la jeune organiste Anna Lapwood.

Si vous passez à proximité de London Bridge en Angleterre, ne boudez pas les couloirs étroits du métro londonien : vous y entendrez peut-être quelques accords inattendus ! Depuis le 30 juillet dernier, un orgue de 250 tuyaux est mis à disposition des passants curieux ou grands musiciens. À l’image des pianos en gare (mais dans une mesure beaucoup plus impressionnante !), l’instrument a été installé par l’association caritative Pipe Up for Pipe Organs, qui sauve des orgues à tuyaux, les restaure et les reloge.

Facteur d’orgue depuis plus de 50 ans et fondateur de l’association, Martin Renshaw souligne l’importance de sa mission : « Les églises ferment au rythme d'une par jour et les orgues subissent les dommages collatéraux des institutions défaillantes. » La facture du nouvel habitant de la station London Bridge date de 1880, il était jusqu’alors abrité par les murs de l’église réformée unie de Whetstone, au nord de Londres.

Publicité

Lire aussi : VIDÉO - L'orgue, comment ça marche ? Par Karol Mossakowski

Sa bonne réputation est assurée depuis le passage d’une promeneuse... qui n’est pas restée anonyme bien longtemps ! « Je ne l'avais pas tout à fait reconnue, mais j'ai vite compris qui elle était. Elle a joué absolument brillamment… c'était charmant », raconte Martin Renshaw. La jeune star de l’orgue Anna Lapwood était passée pour faire connaissance avec les tuyaux de l’instrument rescapé : « On m'en avait parlé, je suis juste allé voir si je pouvais le trouver, je l'ai vu derrière une barrière et ils m'ont laissé jouer. » Anna Lapwood n’a pas trente ans, mais elle est déjà directrice de la musique au Pembroke College de Cambridge.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

On espère que cette opération donnera aux passants de London Bridge le goût pour un répertoire jugé parfois élitiste, et que l’instrument ne vivra pas ce déménagement vers les profondeurs comme un déclassement, mais plutôt comme une destinée atypique !

26 min