Publicité

Vacances : et si la musique vous aidait à dormir ?

Par
Vacances : et si la musique vous aidait à dormir ?
Vacances : et si la musique vous aidait à dormir ?
© Getty - Westend61

Un des objectifs des vacances est certainement de rattraper quelques heures de sommeil sacrifiées sur l'autel des heures supplémentaires au travail ou de la charge familiale. Et si la musique pouvait vous y aider ?

Que fait-on pour calmer un bébé et l'aider à dormir ? Nous lui chantons une berceuse. C'est aussi simple que cela. On le sait depuis la nuit des temps : la musique aide à dormir. Mais lorsque, adulte, nous ne trouvons pas le sommeil ou nous nous réveillons à l'aube sans pouvoir nous rendormir, pensons-nous à la musique ?

C'est bien connu, les troubles de sommeil peuvent avoir des conséquences sur le long terme : risque plus élevé de mortalité (accident de la route ou du travail), problèmes physiologiques (hypertension, accidents cardiovasculaires) ou psychologiques (dépression, troubles cognitifs), ce qui peut durablement affecter votre vie sociale, personnelle ou professionnelle. Que vous soyez insomniaque (selon les statistiques, 13,9% des Français en souffriraient) ou que votre sommeil soit perturbé par le rythme accéléré de la vie, les vacances peuvent être un bon moment pour y remédier.

Publicité

Pourquoi la musique ?

"La musique a beaucoup d'effets bénéfiques neurologiques et physiologiques qui pourraient être indiqués pour son utilisation contre le manque du sommeil, répondent les chercheurs de l'Université de Sheffield dans une étude publiée sur le site en accès libre Plos One. Pour les besoins de cette étude, 651 participants d'une moyenne d'âge de 33 ans ont rapporté leurs habitudes pour s'endormir, dont 62% a écouté de la musique. Elle réduit l'anxiété, la sensation de douleur physique, ou encore les niveaux du cortisol, hormone de stress. Elle augmente la sécrétion de l'ocytocine, hormone du bonheur et de l'attachement, et provoque la sensation de détente. La musique est régulièrement utilisée dans l'autorégulation de l'état émotionnel  afin de diminuer les pensées négatives," expliquent-ils. La musique aide à ralentir la respiration, baisser la pression artérielle et le rythme cardiaque, nous apprend le site de la Sleep Foundation. Et peut également nous isoler des bruits environnants : voisinage, bruit du trafic ou tapage nocturne.

Ecouter de la musique pendant 45 minutes avant de dormir pendant quatre jours, réduirait la phase 2 du sommeil et prolongerait la phase du sommeil profond, nous disent les chercheurs, et donc améliorerait sa qualité. Trois semaines suffisent, pour que vous éprouviez une amélioration.

Quelle musique choisir ?

Comment choisir sa playlist pour s'endormir ? Les chercheurs n'ont pas de réponse univoque à cette question. D'après les réponses des participants, un spectre très large de genres et de styles de musique aurait un effet bénéfique sur leur sommeil. Ainsi 14 différents genres ont été cités, au total 545 artistes. Jean Sébastien Bach arrive en tête du classement, suivi par Ed Sheeran et Wolfgang Amadeus Mozart. Y figurent également Brian Eno, Coldplay et Frédéric Chopin.

Selon l'étude citée précédemment, la musique qui a l'effet le plus bénéfique a une fréquence moyenne ou basse, une articulation legato plutôt que staccato et n'est pas très rythmée.

Les chercheurs recommandent plutôt une musique dont la pulsation avoisine les 60 à 80 battements par minute. Etant donné que le rythme cardiaque d'un coeur au repos est entre 60 et 100 battements par minute, il se synchroniserait avec une musique plus calme, expliquent-ils.

Le critère le plus important malgré tout, c'est de choisir la musique que l'on aime, qu'elle ait sur nous un effet apaisant ou qu'elle soit liée aux souvenirs agréables. La musique que l'on aime provoque la sécrétion de la dopamine, molécule du plaisir, la même qui est libérée grâce à d'autres stimuli agréables, comme la nourriture, le sport ou le sexe. Certaines personnes peuvent éprouver jusqu'au frisson musical qui s'apparente à l'orgasme. Mais attention, la musique qui suscite des émotions trop fortes n'est pas conseillée pour une bonne nuit de sommeil.

Comment s'y prendre ?

Intégrez la musique à une hygiène de sommeil quotidienne. Prenez le temps nécessaire pour permettre à votre corps et votre esprit de s'abandonner dans les bras de Morphée. Composez votre playlist personnelle, sur la base des critères cités précédemment. Et n'oubliez pas, la musique qui marche pour quelqu'un d'autre, ne marchera pas forcément pour vous et vice versa. Suivez vos goûts et laissez-vous la marge d'erreur. Evitez également le ver d'oreille qui risque de perturber votre endormissement à force de revenir obstinément hanter votre imaginaire auditif.

Evitez la musique qui suscite trop d'émotion en vous. Optez pour les morceaux qui vous calment et qui vous maintiennent dans un état positif ou tout simplement neutre. Restez prudent si vous écoutez de la musique au casque. Mieux vaut opter pour un diffuseur externe pour éviter d'endommager votre audition. La limite conseillée en terme du volume est 40 dB, si le volume est trop fort, il sera forcément nocif.

Dernier conseil : ne prolongez pas votre écoute au-delà de l'endormissement. Même endormi, notre cerveau reste actif pour traiter l'information. Soyez indulgent et autorisez-lui le repos mérité.