Choeur de Radio France

Fondé en 1947, le Chœur de Radio France est à ce jour le seul chœur permanent à vocation symphonique en France. Composé d’artistes professionnels, il est investi d’une double mission.

Choeur de Radio France

Choeur de Radio France © RF/Christophe Abramowitz

Il est d’une part, le partenaire privilégié des deux orchestres de Radio France – l’Orchestre national de France et l’Orchestre philharmonique – et collabore régulièrement avec la Maîtrise de Radio France. À ce titre, son interprétation des grandes œuvres du répertoire symphonique et lyrique est mondialement reconnue. Les chefs d’orchestre les plus réputés l’ont dirigé : Bernstein, Ozawa, Muti, Fedosseiev, Masur, Jansons, Gergiev, Emmanuel Krivine, Daniele Gatti, Myung-Wun Chung, Mikko Franck, Yutaka Sado, Gustavo Dudamel, Bernard Haitink, etc. Et parmi les chefs de chœur : Simon Halsey, Marcus Creed, Celso Antunes, Nicolas Fink, Michael Alber, Alberto Malazzi, Lionel Sow, Florian Helgath, Matthias Brauer, et Sofi Jeannin qui fut sa directrice musicale de 2015 à 2018 avant que Martina Batič lui succède dès cette saison.

D’autre part, le Chœur de Radio France offre aussi des concerts a capella ou avec de petites formations instrumentales ; différents groupes vocaux peuvent être constitués au sein de ce vaste ensemble d’artistes, s’illustrant aussi bien dans le répertoire romantique que contemporain.

Il est le créateur et l’interprète de nombreuses œuvres des XXe et XXIe siècles signées Pierre Boulez, Gÿorgy Ligeti, Maurice Ohana, Iannis Xenakis, Ton That Tiet, Kaija Saariaho, Guillaume Connesson, Christophe Maratka, Bruno Ducol, Bruno Mantovani, Luca Francesconi, Magnus Lindberg, Ondrej Adamek, et participe chaque année au festival Présences consacré à la création musicale à Radio France

Fort de son talent d’adaptation, et de sa capacité à investir tous les répertoires, le Chœur s’ouvre volontiers à diverses expériences musicales, en s’associant par exemple à Thomas Enhco, à David Linx et son trio de jazz, ou en reprenant Uaxuctum de Giacinto Scelsi pour un film de Sebastiano d’Ayala Valva : Le Premier Mouvement de l'immobile. De même, illustrant la synergie entre la voix et l’univers de la radio, il participe également à l’enregistrement pour France Culture de concerts-fictions avec des comédiens, souvent sociétaires de la Comédie-Française, bruiteurs, etc.

De nombreux concerts du Chœur de Radio France sont disponibles en vidéo sur internet, sur la plateforme francemusique.fr/concerts et ARTE Concert, et chaque année la diffusion télévisée en direct du Concert de Paris depuis le Champ-de-Mars, le 14 juillet, est suivie par plusieurs millions de téléspectateurs.

Enfin, les musiciens du Chœur s’engagent en faveur de la découverte et de la pratique de l’art choral, et proposent régulièrement des ateliers de pratique vocale en amont des concerts, auprès de différents publics et des familles. Plusieurs d’entre eux ont participé à la conception de la plateforme numérique Vox, ma chorale interactive à l’intention des enseignants et leurs élèves pour favoriser la pratique chorale à l’école.

le Choeur de Radio France

 

La saison 2018-2019 est la première saison de Martina Batič à la tête du Chœur. Cette musicienne slovène incarne une génération de chefs de chœur à la personnalité très affirmée, dans la lignée de son maître Eric Ericson. Sous sa direction, le Chœur interprète un programme romantique allemand consacré à Brahms, Schubert et Mendelssohn, propose dans un concert de l’Orchestre philharmonique un hommage à Bernstein dirigé par Leonard Slatkin, chante la Neuvième Symphonie de Beethoven dirigée par Marek Janowski ; et, avec l’Orchestre national de France, La Damnation de Faust de Berlioz et le Requiem allemand de Brahms dirigés par Emmanuel Krivine.

Martina Batic, Directrice musicale du Choeur de Radio France

Martina Batic, Directrice musicale du Choeur de Radio France © Janez Kotar

Invité à la Philharmonie pour la Troisième Symphonie de Mahler avec le Boston Symphony Orchestra, en ouverture de saison, puis à la Seine musicale avec l’Orchestre philharmonique pour un spectacle musical et équestre dirigé par Mikko Franck, le Chœur participe aux commémorations du 11 novembre avec l’Orchestre philharmonique de Vienne à Versailles, ainsi qu’au festival Présences, consacré à Wolfgang Rihm.

Il se produit au Théâtre des Champs-Élysées dans une mise en scène de La Traviata, puis dans Maître Péronilla d’Offenbach, mais aussi dans la Passion selon saint Mathieu de Bach ainsi que dans la Messe glagolitique de Janacek avec l’Orchestre national de France. Enfin, il s’illustre dans un programme de musique française a capella dirigé par Roland Hayrabedian.