• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Tempéraments

André Isoir ( Interprètes principaux )

Nicolas de Grigny (1672-1703), mort à l’âge de 31ans sans avoir pu léguer tout ce que son génie laissait espérer, considéré comme un des plus grands maîtres de l’orgue français ne publie qu’un seul livre d’orgue (1699) dit « Premier », consistant … Lire la suite

Convergences

Bach | Eschaich. Thomas Ospital, orgue

17
Thomas Ospital ( Artiste musical )

Du prélude et fugue à la sonate en trio, Bach – considéré comme le Père de la musique d’orgue – sublime toutes les formes musicales. Les Études-Chorals  de Thierry Escaich viennent s’inscrire dans la tradition des Préludes de Choral que … Lire la suite

Olivier Baumont ( Artiste musical )

Olivier Baumont, orgue Dom Bedos (1748) Sainte-Croix de Bordeaux / Forte-Piano organisé Erard-frères, Paris Cité de la Musique, 1791.
De Michel Corrette à Guillaume Lasceux, de Balbastre à Benaut, une sorte de « Journal d’orgue » empruntant aux avatars des formes classiques comme aux pièces de genre pittoresques sonnant la fin de l’Ancien Régime, de Musette en Tonnerre.
Balbastre, Séjan, Lasceux, Beauvarlet-Charpentier.

Les maîtres de l’orgue français

De Louis XIII à la Monarchie de Juillet

35

DIAPASON D’OR – Pièces de clavier, motets, simphonies et concertos. De Titelouze à Boëly – Coffret anthologie Tempéraments
Les maîtres de l’orgue français – de Louis XIII à la Monarchie de Juillet : de Jehan Titelouze à Alexandre-Pierre-François Boëly, du début du XVIIe siècle à la fin de la royauté en 1848, une anthologie de l’orgue français en coffret 8 CDs, élaborée à partir des disques de la collection Tempéraments.

Livre d’orgue – Miserere

Louis-Nicolas Clérambault

15
Louis-Nicolas Clérambault ( Interprètes principaux )
Jean Boyer ( Interprètes principaux )

En mars 1715, avec les Dames de Saint-Cyr, Louis-Nicolas Clérambault signe son contrat d’engagement d’organiste et de maître de musique. La Maison royale fut ouverte par Madame de Maintenon en août 1686 pour les jeunes filles pauvres de la noblesse. Il succède, comme à la tribune de Saint-Sulpice, à Guillaume-Gabriel Nivers décédé en 1714. Bien que dès 1704, il ait assisté ce dernier dans ces deux postes, il lui fallut l’aide de Madame de Maintenon pour obtenir la place de Saint-Cyr ; en guise de remerciement le musicien lui dédia sa nouvelle cantate Abraham.

André Isoir ( Artiste musical )

Diapason d’Or 2013
Fantaisie sur la tierce du Grand Clavier Louis Couperin
Messe propre pour les Couvents de Religieux et Religieuses (1690) François Couperin
Dialogue entre le chalumeau et le basson avec accompagnement de flûtes au clavier d’en haut Armand-Louis Couperin
Louis XVIII ou le retour du bonheur en France op.14 Gervais-François Couperin

Frédéric Desenclos ( Artiste musical )

Louis Marchand s’installe à Paris à la fin de la vie de Lully et meurt l’année précédant la création d’Hippolyte et Aricie, première grande tragédie lyrique de Rameau. Ce raccourci éclaire la position d’un musicien dont le génie s’exprime en des temps mouvants, lorsque les tribunes d’orgue cèdent progressivement aux assauts des accents mondains.

Jean-François Dandrieu

Pièces d’orgue - Noëls / André Isoir. Pièces de clavecin / Olivier Baumont

21
André Isoir ( Artiste musical )
Olivier Baumont ( Artiste musical )

Une anthologie de la musique de clavier de l’un des plus brillants artistes de la Régence, organiste de la Chapelle royale et auteur de six livres de clavecin. Toutes les facettes de la rhétorique de l’orgue français et large éventail expressif des pièces de caractère, en forme de témoignage d’un art entre deux styles. Des Offertoires aux Noëls, d’ouverture en Musète, un langage fidèle au classicisme mais aussi pionnier de l’Europe galante.

Michel Corrette ( Interprètes principaux )
Ensemble La risonanza ( Interprètes principaux )
Fabio Bonizzoni ( Sous la direction de )

Michel Corrette [1707 – 1795], fils de l’organiste (Gaspard Corrette) traverse le XVIIIe siècle avec l’aisance professionnelle et l’opportunisme esthétique d’un homme aux dons multiples, perméable à toutes les tendances de son époque, soucieux de sa réussite et Michel Corrette … Lire la suite