• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Les Fugues et Caprices

François Roberday (1624-1680)

André Isoir (interprètes principaux)
Ensemble de violes Fretwork (interprètes principaux)
Parution : 04.02.2002

Bien des traits rapprochent François Roberday de Louis Couperin. Tous deux se taisent dès 1661 : disparition prématurée de Couperin, retraite à la campagne de Roberday qui abandonne la musique. L’œuvre de ces deux jeunes musiciens éclôt dans la décennie 1650-1660.

Dans les airs de Cour, les pièces de clavecin ou les concerts de violes, on cultive les clairs-obscurs de l’âme dans les subtiles ambiguïtés des formes naissantes et les incertitudes entre modal et tonal. En 1661, le jeune Louis XIV entre en scène, escorté de Lully ; une nouvelle ère s’ouvre.

Né en 1624, François Roberday tient la place très singulière d’un maître du contrepoint épris de rigueur. Son recueil pour l’orgue paraît en 1660 et peu après, il disparaît du monde, retiré à la campagne pendant les vingt ans qui lui restent à vivre. Il n’est connu aujourd’hui que par cet unique recueil : Les Fugues et Caprices à quatre parties mises en partition pour l’orgue.

A l’inverse de Roberday, la brièveté de son parcours n’a pas empêché Louis Couperin de se tailler une solide réputation. Son œuvre semble plus vaste encore et n’est sans doute que partiellement connue. C’est ainsi qu’une petite partie seulement de ses pièces pour violes nous est parvenue.

Orgue de Saint-Michel-en-Thiérache (1714).

La collection TEMPÉRAMENTS – RADIO FRANCE

Détails techniques
Distributeur : Harmonia Mundi
ISBN : xx
Référence : TEM 316023
15
prix conseillé
ACHETEZ SUR
Logo Fnac
Logo Itunes
Logo Amazon