• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Livre d’orgue – Miserere

Louis-Nicolas Clérambault

Louis-Nicolas Clérambault (interprètes principaux)
Jean Boyer (interprètes principaux)
Parution : 12.02.2014

En mars 1715, avec les Dames de Saint-Cyr, Louis-Nicolas Clérambault signe son contrat d’engagement d’organiste et de maître de musique. La Maison royale fut ouverte par Madame de Maintenon en août 1686 pour les jeunes filles pauvres de la noblesse. Il succède, comme à la tribune de Saint-Sulpice, à Guillaume-Gabriel Nivers décédé en 1714. Bien que dès 1704, il ait assisté ce dernier dans ces deux postes, il lui fallut l’aide de Madame de Maintenon pour obtenir la place de Saint-Cyr ; en guise de remerciement le musicien lui dédia sa nouvelle cantate Abraham. L’édition du Premier Livre d’Orgue coïncide en 1710 avec la construction (1714) de l’instrument joué ici. Cet unique livre du genre publié par Louis-Nicolas Clérambault est à usage liturgique comme ceux de ses contemporains, mais il est également écrit pour un cabinet d’orgue – orgue de petite dimension, de salon ou d’église – et de ce fait les pièces pourraient être tout aussi bien liturgiques que profanes ; si cela était, ce serait un exemple isolé dans les livres d’orgues de l’époque classique.

Formé principalement auprès de Xavier Darasse, Jean Boyer a tenu une place éminente au sein de l’école d’orgue française alors en pleine évolution. Professeur au Conservatoire de Lille de 1982 à 1992, puis au CNSM de Lyon, il a rapidement retenu l’attention du public et de la critique par ses concerts témoignant de l’élégance du style et de la sûreté de virtuose. Il enregistre de nombreux disques dont plusieurs récompensés par des Prix mais privilégie les concerts. Pédagogue reconnu, Jean Boyer a également donné des master-classes en Europe, aux Etats-Unis et au Japon, tout en formant en France plusieurs artistes qui demeurent influencés par son approche personnelle et exigeante de l’instrument.

L’orgue Jean-Boizard (1714) de l’Abbaye de Saint-Michel-en Thiérache est classé monument historique en 1950. Il est démonté pour être entreposé dans les ateliers des facteurs Haerpfer et Herman, chargés d’une restauration complète à l’identique en 1980. Le facteur Georg Westenfelder procède en 1992 au remplacement des claviers, avant d’être mandaté en 1996 pour restituer une soufflerie cunéiforme et entreprendre une révision totale de la tuyauterie ancienne dans la perspective de la conservation. Ces travaux se sont achevés en 1997.

Détails techniques
Distributeur : Harmonia Mundi
Référence : TEM316044

1 CD 68’32 – Sortie le 12 février 2014

15
prix conseillé
ACHETEZ SUR
Logo Fnac
Logo Amazon

Produits associés