Publicité

Arsenal : Mesut Özil s'oppose à la Chine sur les Ouighours, son club le lâche.

Par
Mesut Ozil tacle le gouvernement chinois
Mesut Ozil tacle le gouvernement chinois
© Getty

Le footballeur Mesut Özil s'est lâché sur les réseaux sociaux a propos du traitement réservé aux Ouighours en Chine. Les chinois n'ont pas apprécié et son club non plus.

Footballeur allemand d'origine turque, actuellement à Arsenal, Mesut Özil fait partie de ces sportifs qui n'ont pas leur langue dans leur poche quand il s'agit de prendre position et de s'exprimer. Son dernière pique en date a été attribué au gouvernement chinois et au traitement qu'il réserve aux Ouighours, une communauté musulmane.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Des Corans sont brûlés... des mosquées détruites... les écoles islamiques interdites... des intellectuels religieux tués les uns après les autres... Des frères envoyés par la force dans des camps. Les musulmans restent silencieux. On n'entend pas leur voix."

Publicité

Des propos qui ne passent pas du tout en Chine où la chaîne d'Etat, CCTV a décidé de déprogrammer le match Arsenal-Manchester City. De son côté, Arsenal ne soutient pas son joueur et a déclaré que le club a "toujours adhéré au principe de ne pas s'impliquer dans la politique". 

En voilà un qui, contrairement à beaucoup, ne devrait pas finir sa carrière là-bas.