Publicité

Claquettes-chaussettes : un collège de Seine-Saint-Denis interdit le combo, les élèves réagissent

Par
Capture écran du clip d'Alrima "Claquettes chaussettes"
Capture écran du clip d'Alrima "Claquettes chaussettes"

Le combo claquettes-chaussettes a été interdit par un collège de Seine-Saint-Denis (93), Mouv' donne la parole à des élèves autour de cette interdiction.

Après les crop tops, les claquettes-chaussettes interdites

Un collège de Seine-Saint-Denis, le collège Elisa-Triolet, a décidé d'interdire à ses élèves le combo claquettes-chaussettes, une interdiction qui nous rappelle celle autour des crop tops.  Selon Le Parisien , ce sont des enseignants qui ont alerté la direction de l'établissement sur les risques que représente ce style vestimentaire pour la sécurité des élèves. En effet, certains professeurs auraient précisé que : "Dans les cours où les élèves sont amenés à manipuler des produits chimiques, les professeurs se sont plaints que les pieds de ceux qui portaient des claquettes chaussettes n’étaient pas assez protégés". Une interdiction qui s'inscrit dans le règlement intérieur de l'établissement public.

Le style est pourtant popularisé depuis longtemps, que ce soit par les jeunes, des personnalités publiques, des rappeurs comme Jul dont on ne compte plus les réfs à ce combo et sa propre collection de claquettes-chaussettes D'or et de platine ou encore Alrima qui en a carrément fait un son en 2017, les supermarchés Lidl avaient sorti leur collection en 2020... bref coté mode, qu'on aime ou qu'on n'aime pas, le combo est bien connu et n'est pas choquant en 2022.

Publicité

Mais qu'en pense la principale cible : les collégiens ? Mouv' les a interrogés

Pour comprendre et décortiquer l'affaire, dans l'émission Quinze avec Bintily et Elodie, on a creusé le sujet et interrogé la cible de cette interdiction : des collégiens. Est-ce que c'est encore à la mode ? Que pensent-ils de cette décision d'interdire ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Réponses :

"Faut venir travailler à l'aise, confortablement. Après nous les gars, on traine plus au quartier avec, mais on aime bien venir en cours avec "

"Ça empêche pas de travailler qu'on soit en claquettes-chaussettes ou non, dans tous les cas on peut travailler, avoir des bonnes notes avec ou sans"

"On arrive à l'école, on est en claquettes-chaussettes et genre les gens ils vous prennent un peu pour un con parce que tout le monde est en chaussures et bien habillé"

"On peut venir habillé comme on veut, dans certains collèges ou lycées ils vont l'interdire mais au final les élèves ça va les soûler, les énerver alors que les profs ça les dérangent pas plus que ça"

"Moi je suis contre, tu t'habilles comme tu veux. Après faut doser, t'es à l'école, pas à la plage"

"Interdire les claquettes-chaussettes c'est comme interdire le jogging, je comprends pas pourquoi"

Le collège a-t-il le droit d'interdire une tenue ?

Si le Code de l'éducation n'interdit aucun vêtement hormis les tenues ou les signes religieux parce que c'est la loi, chaque établissement peut modeler le règlement intérieur comme il veut. Généralement on retrouve dans les carnets de correspondance, dans le règlement intérieur la mention de "tenue correcte exigée", "pas de jean déchiré" et dans le cas du collège de Saint-Denis c'est les claquettes-chaussettes.

Pour rappel, le règlement intérieur est voté en conseil d'administration et les élèves y sont représentés pour apporter leurs idées pour le rédiger. Même si on peut comprendre l'envie de s'habiller comme on veut, ce n'est pas considéré comme une liberté fondamentale comme peut l'être la liberté d'expression par exemple.