Publicité

Coronavirus : Jay-Z et Rihanna donnent un million de dollars chacun

Par
Jay Z (Robert Kamau) / Rihanna - Paris Fashion Week (Chesnot)
Jay Z (Robert Kamau) / Rihanna - Paris Fashion Week (Chesnot)
© Getty

Jay-Z et Rihanna s'associent afin d'aider, ensemble, les personnes les plus vulnérables face au coronavirus.

Après s'être mobilisée pour le personnel soignant, avec un don de plus de 5 millions, Rihanna continue son engagement pour lutter contre le coronavirus. Cette fois-ci, elle joint ses forces avec Jay-Z. 

Mardi 31 mars, les représentants des deux artistes ont annoncé que la Fondation Shawn Carter de Jay-Z et la Fondation Clara Lionel de Rihanna se sont associées, mobilisant 1 million de dollars chacun, pour aider les secours à faire face à l'épidémie, en protégeant les plus vulnérables. Un communiqué de presse explique que cet somme de 2 000 000 $ servira pour "l_es travailleurs sans papiers, les populations incarcérées, les sans-abris, les personnes âgées, et les enfants des agents de santé de première ligne_" de New York et Los Angeles. 

Publicité

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La mère de Jay-Z, Gloria Carter, qui est également co-fondatrice et PDG de l'association explique que cette situation doit nous rapprocher et avant tout développer l'entraide "En temps de crise, il est impératif que nous nous réunissions en une seule communauté pour garantir que tout le monde, en particulier les plus vulnérables, aient accès aux besoins essentiels : logement, santé, nutrition et éducation. La seule façon de traverser cette pandémie, c'est avec amour et action.

Des paroles pleines de sagesse, et des actions qui permettront de soulager les Etats Unis, qui comptent déjà plus de 4000 décès et devient le pays le plus touché par l'épidémie.