Publicité

Coronavirus : Une pétition pour la chloroquine dépasse les 200 000 signataires

Par
Plaquette d'hydroxychloroquine (Gerard Julien)
Plaquette d'hydroxychloroquine (Gerard Julien)
© AFP

"Ne perdons plus de temps", une pétition en faveur de la mise à disposition de la chloroquine fait fureur.

C'est sur le site Change.org qu'une pétition lancée par le médecin et ex ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy, portant l’appellation "Ne perdons plus de temps", a récolté plus de 200 000 signatures

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le but de cette démarche ? Rendre l'hydroxychloroquine accessible aux patients sans attendre que le stade de la maladie soit très avancé, donc grave. Alors que le médicament a finalement été autorisé, cette nouvelle avancée reste tout de même très réglementée et sous conditions : le médicament peut être administré seulement pour les formes graves de la maladie

Publicité

Il faut dire que la chloroquine fait polémique depuis plusieurs semaines déjà. Défendu en premier lieu par le microbiologiste Didier Raoult, le médicament n'a pas encore convaincu tout le monde, et les résultats des essais cliniques ne sont pas encore sortis. Pourtant, trois médecins se sont exprimés sur le site du Figaro et ont avancé que "Le point fort des essais du Pr Raoult est, de notre point de vue, une diminution très rapide de la charge virale avec négativation des recherches virologiques dans plus de 90% des cas en moins de huit jours, ce qui pourrait permettre d'éviter l’aggravation et en particulier le transfert en réanimation". 

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, préfère tout de même resté prudent tant que les résultats des essais cliniques ne sont pas sortis, avec la liste des effets indésirables. 

À suivre.