Publicité

Covid-19, à Wuhan, les 11 millions d'habitants se font tester

Par
Un enfant se faisant tester à Wuhan, mardi 3 août 2021
Un enfant se faisant tester à Wuhan, mardi 3 août 2021
© AFP - STR

Après l'arrivée du variant Delta et l'apparition de quelques nouveaux cas de Covid-19 dans la ville, les autorités de Wuhan lancent une campagne de dépistage massive.

C'est tout un symbole. La ville de Wuhan, en Chine, où le virus avait fait son apparition fin 2019, teste toute sa population, soit 11 millions d'habitants. Sept personnes ont été déclarées positives au Covid-19  lundi 2 août, puis trois nouveaux cas ont été détectés le lendemain dans la ville. Wuhan est rattrapée par la flambée du variant Delta, qui touche l'est du pays depuis le mois de juillet dernier. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La Chine mène une politique de "zéro Covid", qui consiste à tenter d'éradiquer complètement le virus dès les premiers cas. Pris de panique à l'idée de revivre le confinement de l'an passé, des habitants se sont rués vers les supermarchés. Les magasins promettent de ne pas augmenter les prix, dans l'espoir de calmer les esprits. En janvier 2020, la ville avait été mise sous cloche pendant 76 jours

Publicité
Les habitants de Wuhan se massent dans les supermarchés, lundi 2 août.
Les habitants de Wuhan se massent dans les supermarchés, lundi 2 août.
© AFP - STR

Plus d'un an sans virus

Les derniers cas positifs recensés à Wuhan dataient du mois de mai 2020. La Chine avait réussi a pratiquement éradiqué l'épidémie sur son territoire. 

Des mesures plus fortes sont envisagées dans le pays, comme les confinements. Mao, un habitant de Wuhan, se dit confiant. Il estime que la ville a accumulé "une grande expérience". "Je ne m'attends pas du tout à ce que la ville soit remise en quarantaine", a déclaré cet homme de 27 ans à l'AFP. Depuis l'annonce des nouveaux cas enregistrés à Wuhan, les centres de vaccination sont également pris d'assaut.