Publicité

Des dates de péremption plus claires pour les aliments ?

Par
Un aliment sur cinq serait jeté pour rien
Un aliment sur cinq serait jeté pour rien
© Getty

A l’occasion de la cinquième journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire (16 octobre), une pétition souhaite clarifier l’étiquetage sur les emballages.

« Quand c’est dépassé, c’est pas terminé » peut-on lire sur le site de la pétition #ChangeTaDate à l’initiative des créateurs de l’application Too Good To Go. En effet, beaucoup d’entre nous font encore la confusion entre les DLC (date limite de consommation : « à consommer jusqu’au… ») et les DDM (date de durabilité minimale : « à consommer de préférence avant… »). 

Comment s'y retrouver ? Pour les DLC, on ne peut plus manger le produit, au-delà de la date indiquée. Pour les DDM, il peut encore être mangé pendant quelques jours sans danger pour la santé. Seul le goût ou la couleur peuvent changer. 

Publicité

La pétition suggère des mentions plus explicites comme « mais toujours bon après ». Une pétition qui a également son clip où Lord Esperanza a prêté sa voix :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'info Mouv’ en + :

1 aliment sur 5 serait jeté à cause d'une mauvaise compréhension de ces sigles !