Publicité

Entre interdiction de jeux d'argent et modification de revenus, Twitch évolue

Par
Twitch - capture
Twitch - capture

En l'espace de quelques jours seulement, Twitch a annoncé deux modifications importantes dans sa politique. D'un côté, l'interdiction des live de casino. De l'autre, un changements de la répartition des revenus. Et sur les deux sujets, les avis sont variés.

Avec en moyenne 2,5 millions d'utilisateurs connectés simultanément, Twitch est aujourd'hui devenu un mastodonte dans le paysage d'Internet. La plateforme de streaming s'est grandement développée depuis ses débuts, aussi bien au niveau de son utilisation que des contenus.

Elle est bien loin de son époque où 90% du trafic généré était issu du gaming. Le public change, les utilisateurs aussi. D'un côté, Twitch laisse une certaine liberté aux streamers, permettant de créer des projets remarquables, comme le Z Event. Mais de l'autre, une partie un peu plus controversée du réseau s'est formée, créant de nombreux débats sur l'évolution de la plateforme. Les changements récents en terme de rémunération et de politique sur les contenus autorisés font beaucoup réagir.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La fin des jeux d'argent (ou presque)

Depuis quelques années, un nouveau genre de streams s'est développé : celui des casinos en ligne. Ces lives apportent un contenu plus chill que les jeux vidéos, par exemple. Une communauté assez forte s'est construite et certain streamers sont aujourd'hui suivis par un grand nombre de personnes : comme Teufeurs et ses 280 000 abonnés. Mais la dimension éthique des streams casino, pour le moins discutable, était pointé du doigt par une partie des utilisateurs Twitch.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'une des plus célèbres streameuses de la plateforme s'était exprimée sur le sujet récemment, indiquant qu'elle était prête à mettre en suspens ses streams jusqu'à ce que Twitch interdise les casinos. Un tweet "Like si tu penses que Twitch devrait interdire les jeux d'argent" qu'elle avait posté dans la foulée, a reçu plus de 300 000 likes. Une prise de parole qui a initié le #TwitchStopGampling.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Ni une ni deux, Twitch a réagi en publiant, le 21 Septembre, un communiqué annonçant l'interdiction de diffuser certains sites de casinos, comme DuelBits ou Stake. La vraie raison de l'interdiction étant l'existence de partenariats entre ces sites et les streamers. En effet, bien que la méthode soit en théorie interdite par Twitch, certains streamers, en échange d'une rémunération par les sites, mettaient à disposition des liens ou des bons de réduction pour leur public. Une pratique jugée déloyale car elle inciterait énormément les viewers à rentrer dans le cercle vicieux des jeux d'argent.

Les streams "gambling" étant rentrés dans le top 10 des catégories les plus vues, il est évident que la plateforme va se mettre à dos une partie des utilisateurs. Mais, assez curieusement, tous les sites de jeux d'argent n'ont pas pour autant été bannis. Seuls les sites de casino à proprement parler le sont. Twitch a précisé dans son communiqué que les paris sportifs, le poker et les jeux fantasy resteraient acceptés en live. Le combat n'est donc pas terminé pour les streamers.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Grosse perte de revenus pour les vidéastes

Le lendemain de l'annonce sur l'interdiction du "gambling", Twitch a également annoncé une modification majeure qui concerne les revenus des vidéastes. Sur la plateforme, les revenus des utilisateurs sont issus des abonnements des viewers ainsi que de leurs dons. Chaque spectateur peut obtenir un "sub" à hauteur de 5€ mensuels afin de bénéficier de contenus exclusifs. La répartition des revenus standard est basée sur du 50/50, sauf pour certains streamers qui bénéficient de 70% des abonnements. La modification amenée par Twitch ramène sur un pied d'égalité tous les streamers, qui n'auront maintenant accès qu'à 50% des revenus des abonnements. Un changement considérable pour les vidéastes les plus célèbres, qui perdent 20% de leur chiffre d'affaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Twitch a justifié cette nouvelle répartition par la hausse des coûts liés aux services fournis. Un changement qui n'est pas forcément vu d'un très bon œil, lorsqu'on sait que la plateforme n'a jamais été aussi populaire. En fait, la rentabilité de Twitch n'étant pas assez efficace, un nivellement par le bas a dû être effectué afin, probablement, d'assainir leurs finances. Mais un problème est pointé du doigt : ce sont les streamers qui subissent les conséquences de cette mauvaises gestion.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Dans les faits, même si ces modifications sont assez importantes, elles ne changeront pas dramatiquement le fonctionnement de la plateforme. Seuls certaines catégories de streamers sont concernés. Les viewers, eux, n'y verront pas de grands changements. Et certains préfèrent d'ailleurs ironiser la situation...

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.