Publicité

Gérald Darmanin se dit "choqué" par les rayons halal et casher dans les supermarchés

Par
Gerald Darmanin le 20 octobre 2020 - (photo : Ludovic Marin)
Gerald Darmanin le 20 octobre 2020 - (photo : Ludovic Marin)
© AFP - Ludovic Marin

Invité de BFMTV mardi 20 octobre, le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin s'est dit choqué par la présence de "cuisine communautaire", halal ou casher dans les supermarchés français.

Cette sortie de Gérald Darmanin ne va probablement pas passer inaperçue : "Ça m'a toujours choqué de rentrer dans un hypermarché et de voir qu'il y a un rayon de telle cuisine communautaire, c'est comme ça que ça commence le communautarisme", a expliqué le ministre de l'intérieur aux journalistes de BFMTV.

Sur le plateau de l'émission Face à BFM, il a également pointé du doigt le rôle néfaste du capitalisme sur l'unité nationale en visant les entreprises plus que les consommateurs : "__Ce n'est pas parce qu'on a des parts de marché en flattant quelques bas instincts qu'on a rendu service au bien commun" a t-il expliqué avant de poursuivre : "Quand on vend des vêtements communautaires, peut-être qu'on a une petite responsabilité dans le communautarisme". "On peut aussi dire au capitalisme qu'il peut être de temps en temps patriote" conclut le ministre de l'intérieur.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérald Darmanin a néanmoins bien précisé qu'il s'agissait de son opinion personnelle et qu'aucune mesure n'était prévue par le gouvernement contre les rayons halal et casher de nos supermarchés. "Heureusement que toutes mes opinions ne font pas partie des lois de la République" a confié le ministre de l'intérieur.