Publicité

Improbable, Jean-Marie Bigard apporte son soutien à Booba

Par
Jean-Marie Bigard / Booba pour GQ
Jean-Marie Bigard / Booba pour GQ
© AFP - Kanibal films distribution / Les / Collection ChristopheL viPari Dukovica AFP /

Un nouveau personnage est venu apporter son soutien à Booba : Jean-Marie Bigard.

Le Duc a un nouveau cheval de bataille : de plus en plus méfiant quant au vaccin, il tient des propos qui se rapprochent du discours antivax. Critiqué pour cette prise de position, Booba vient d'obtenir un soutien des plus inattendus : Jean-Marie Bigard lui a adressé un message.

En boucle depuis quelques temps sur le sujet du vaccin, Booba multiplie les tweets à ce sujet, questionnant les décisions gouvernementales. Des propos qui, s'ils font écho aux doutes de certains Français, choquent plus d'un de ses fans. Très vindicatif dans ses prises de parole sur le réseau, B2O a finalement été banni de Twitter samedi dernier pendant quelques heures, avant de récupérer son compte.

Publicité

"J'suis plus Bigard qu'Anne Roumanoff"

Ces rebondissements ne sont pas passés inaperçus dans la galaxie antivax, et certaines personnes ont trouvé en Booba une nouvelle figure de proue pour leurs combats. Ainsi, Jean-Marie Bigard a twitté un message au Duc, lui apportant son soutien face à ce qu'il considère comme une censure injuste. Et, de fait, Bigard a déjà connu le même sort que le rappeur du 92i. Et il a décidé de profiter de ce point commun pour provoquer Twitter.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

On a ainsi droit à plusieurs vidéos de l'humoriste, qui explique : "Booba, il vient de se faire couper donc c'est-à-dire que tu dis un mot de travers sur Facebook. Moi ça m'est arrivé mille fois bien sûr, bah t'es coupé (...) il y a des trucs que tu n'as plus le droit de dire". Et Bigard poursuit : "comme ils ne peuvent pas surveiller tout le monde à la fois c'est un robot qui s'en occupe. Le robot, il est un peu con parce qu'il n'a pas le sens de l'humour".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Jean-Marie Bigard se présente comme grand défenseur de la liberté d'expression, et il provoque la plateforme en énumérant les mots qui, selon lui, sont interdits : "il y a des mots comme vaccin que tu ne dois pas dire. Macron tu ne pas dire Macron. Quequette non plus".

Un soutien improbable, qui fera peut-être plaisir à Booba, puisque celui-ci lui avait dédié une punchline dans un de ses derniers titres, Variant : "j'suis un variant, j'suis un vaillant*, j'suis plus Bigard qu'Anne Roumanoff". Apparemment, ça se confirme.