Publicité

Jay-Z crée un fonds pour aider les minorités qui investissent dans le cannabis

Par
Jay-Z va investir pour promouvoir la participation des minorités dans le business du cannabis. (Robert Kamau/GC Images)
Jay-Z va investir pour promouvoir la participation des minorités dans le business du cannabis. (Robert Kamau/GC Images)
© Getty

Jay-Z a lancé un fonds d’investissement pour promouvoir les sociétés en lien avec le cannabis détenues par des personnes issues de minorités.

Jay-Z s’investit encore un peu plus dans le business du cannabis. Le Social Equality Venture, comme il a été baptisé, est un fonds d’investissement lancé à l’initiative de Jay-Z dans le but de promouvoir la participation de la communauté afro-américaine dans le secteur du cannabis. Au total, plus 10 millions de dollars vont être investis pour soutenir des start-ups sélectionnées.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Jay-Z, nouveau magnat du cannabis ?

Cette initiative de Jay-Z est doublement bénéfique pour lui. En plus d’asseoir le rôle majeur du rappeur dans le domaine du cannabis, elle délivre un fort message de soutien à la communauté afro-américaine. Jay-Z et Desiree Perez, la PDG de Roc Nation, seront aux manettes de ce fonds d’investissement.

Publicité

Le business du cannabis est florissant aux États-Unis et très tôt, les rappeurs ont choisi d’y investir leur argent (Snoop Dogg, Wiz Khalifa, Freddie Gibbs…). "Nous avons été les personnes les plus touchées par la guerre contre la drogue, et les États-Unis ont retourné leur veste et créé un business qui vaut plusieurs milliards" explique Jay-Z au Wall Street Journal. Vu comme ça, l'enrichissement de personnes issues de minorités par le commerce légal du cannabis apparaît comme la moindre des choses.