Publicité

L'arnaqueur de Tinder a encore frappé

Par
Tinder - miniature docu (Netflix)
Tinder - miniature docu (Netflix)

Après le phénomène du documentaire "L'arnaqueur de Tinder", Simon Leviev est de retour...

C'était il y a un peu moins d'un an, Netflix sortait "L'Arnaqueur de Tinder", ce documentaire dans lequel on découvrait Simon Leviev, un escroc israélien qui profitait des femmes qu'il rencontrait sur le réseau social. Sur un modèle de Pyramide de Ponzi, il arrivait à s'auto-financer en demandant de l'argent à ses conquêtes, prétendant qu'il était en danger. En mentant sur son identité, sa famille et sa condition financière, il a réussi à extorquer plusieurs millions à ces femmes.

Il revient après le scandale

Après avoir purgé une peine de 15 mois de prison en Israël, dont il est sorti au bout de 5 mois pour bonne conduite, il a vite repris son train de vie à base de jet privé et de sac de luxe.

Publicité

Il y a quelques jours, on apprenait qu'il était de retour via le témoignage d'une nouvelle femme, Iren Tranov, une israëlienne de 25 ans qui est tombée dans les mailles du filet de Simon. Malheureusement pour elle, la jeune femme s'est laissée avoir par ses belles paroles, elle tient cependant à justifier son erreur de jugement : « Il a évoqué avec moi toutes les femmes qui s’étaient plaintes : il m’a assuré qu’elles mentaient toutes et que, lui, disait la vérité. Il n’a rien d’un criminel à la recherche d’une victime ». Dans l'interview, elle mentionne avoir vu le documentaire et n'avoir pourtant pas jugé bon de se douter que quelque chose clochait.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour lui extorquer de l'argent, Simon a perfectionné sa technique, il lui propose de lui offrir une nouvelle voiture d'un fournisseur qu'il connaît très bien. Pour ce faire, il lui demande de lui verser 126 000€ afin de lui acheter la voiture.

Bien entendu, elle n'a jamais pu revoir cet argent et aujourd'hui, elle demande les dommages et intérêts.