Publicité

L'histoire mythique de Relapse 2, l'album avorté d'Eminem

Par
Eminem - (photo : DR)
Eminem - (photo : DR)
- DR

Pour célébrer l'anniversaire de l'album Relapse d'Eminem, chamboulons les codes et revenons non pas sur le projet en lui-même, mais sur la légende de son successeur abandonné, Relapse 2.

Le 19 mai est un jour spécial pour les fans d'Eminem : c'est l'anniversaire de son sixième album Relapse. Comme chacun sait, c'est avec ce projet qu'il y a 13 ans jour pour jour, le rappeur de Détroit revenait sur le devant de la scène après quatre ans d'absence. Une période de silence radio inédite pour le rappeur à l'époque. En même temps, au vu de ce qu'il traversait à ce moment-là de sa carrière, comment aurait-il pu en être autrement ?

Eminem au fond du trou

On s'en souvient, en 2006, alors qu'Em subit de plein fouet le revers de la célébrité après les retours mitigés de son album Encore, son monde s'écroule pour de bon lorsque le 11 avril de cette même année, Proof, son meilleur ami est cruellement fauché dans une fusillade à Détroit. Un coup du destin d'autant plus cruel que Slim Shady avait quelques mois plus tôt mis en scène la mort de l'ex-membre du groupe D12 dans son propre clip, Like Toy Soldiers. C'est à peine croyable, mais ce jour-là, la réalité a dépassé la fiction et Eminem a perdu son plus grand complice musical. Pour lui, rien ne sera plus jamais pareil.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A partir de là s'engage alors une longue descente aux enfers pour Marshall Mathers. Déjà bien entamé par ses prises de cachets répétées afin de palier au rythme de vie infernal qu'implique sa renommée, il s'enfonce définitivement dans les drogues et les médicaments pour échapper au chagrin inconsolable que lui procure la mort de Proof. Son addiction est telle que fin 2007, durant les vacances de Noël, le MC frôle la mort à cause d'une overdose de méthadone, un puissant anti-douleur qu'il mélangeait avec d'autres médicaments comme le Xanax, le Valium ou l'Ambien.

Aux urgences, ils m’ont dit que si j’étais arrivé deux heures plus tard je serais mort. Mes organes ne fonctionnaient plus. Mes reins, mon foie… Tout était en train de s'éteindre. Personne ne pensait que j’allais m’en sortir sur ce coup.

A l'entrée du couloir de la mort, Eminem prend conscience de l'avertissement que son corps lui a adressé et décide dans un ultime élan de survie de reprendre sa vie en main et de se sevrer lui-même. Sa volonté est grande, mais malheureusement, les démons de ses addictions sont plus forts et il rechutera moins d'un mois plus tard. Le combat sera rude, mais Eminem en sortira victorieux le 20 avril 2008, ce fameux jour où il est redevenu sobre. Machinalement, il reprendra ensuite le chemin des studios et racontera au monde le calvaire qu'il a vécu durant ces quatre dernières années dans son album Relapse. Et comme il en a gros sur la patate, il sait d'avance qu'il en sortira une suite, Relapse 2. Un projet finalement avorté et définitivement jeté aux oubliettes, mais qui entre temps est devenu légende.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Relapse 2, un projet mort-né

S'il est encore aujourd'hui impossible de déterminer avec exactitude les raisons surhumaines qui ont poussé Eminem à reprendre le micro alors qu'il était aux portes de la mort, on sait à quel point retourner en studio lui a fait du bien au cœur et à l'âme. De nouveau en pleine possession de ses talents rapologiques et après plusieurs années sans créer le moindre son, il ne subsistait aucun doute qu'Em se montrerait productif. Ça n'a pas manqué puisqu'il a confié avoir enregistré sur cette période des dizaines de morceaux en plus des 20 titres retenus sur le Relapse original. C'est donc sans surprise qu'une suite directe à son projet est mise en chantier. Interviewé au micro de sa radio Shady 45 à l'aube de la sortie de Relapse premier du nom, il a déclaré : « Le projet sera en deux parties et Relapse 2 sera la suite du premier. Il est déjà bientôt terminé, ça dépend juste du nombre de chansons que je veux mettre dessus ». Tout était bien parti, mais alors que le projet est initialement prévu pour fin 2009, il sera repoussé à début 2010. Pour le moment, on ignore encore ce qui se trame en studio, mais Eminem n'oublie pas ses fans.

En compensation du report, il leur sert sur une rivière de sang la réédition de Relapse intitulée Relapse: Refill. Voyez ce projet comme l’extension de l’œuvre originale avec au total sept morceaux inédits. C'est sur cette version deluxe qu'on retrouve notamment le banger Forever qui réunit Eminem, Drake, Kanye West & Lil Wayne, les Avangers du rap de l'époque. On y retrouve aussi la bombe Taking My Ball, retenue quant à elle pour la bande-originale du jeu vidéo DJ Hero, ainsi que Hell Breaks Loose, une nouvelle collaboration avec son mentor Dr. Dre,

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Dès la première écoute, on retrouve là toute l'ambiance lugubre du premier Relapse, habillée par les prods sombres de Dr. Dre, le flow grinçant d'Eminem et l'accent distinctif qu'il utilisait à l'époque. Personne n'est dépaysé et tout porte à croire que Relapse 2 va suivre rapidement... Ce jusqu'à ce qu'Eminem change brutalement ses plans. Nous sommes le 14 avril 2010, le rappeur va lâcher un tweet des plus consternants : « There is no Relapse 2 ». On comprend alors que l'album est définitivement abandonné.

Les raisons de ce revirement de dernière minute s'expliquent principalement par les retours mitigés du public et des critiques à l'égard du premier Relapse, comme l'avait confirmé son bro 50 Cent dans une interview début 2018 : « Être critiqué sur sa musique l’affecte réellement. Un second album était bel et bien prévu après la sortie de Relapse, mais comme il n’a pas apprécié les retours sur le premier, il s’est dit que ce n’était pas la peine de sortir Relapse 2. Il a donc décidé de changer de direction ». Cette nouvelle direction, on la connaît. Un virage à 180 degrés vers la pop qui dessinera les contours d'un tout autre album : Recovery. Mais revenons en à Relapse 2. Car si le projet a été purement et simplement été jeté à la poubelle, certaines de ses pépites ont pu remonter jusqu'à nous avant que celle-ci ne soit totalement vidée.

Un trésor partiellement repêché

En 2019, face à la fuite sur la toile de Yandhi, un autre album perdu, mais signé Kanye West cette fois, Pusha T poussait un coup de gueule cinglant contre les leakers en déclarant : « Pour l'amour de la musique, je déteste ça. Faire fuiter une chanson, un projet ou un événement, ça ruine tout le travail que nous préparons pour vous les gars”. Si son positionnement peut aisément se comprendre, dans la mesure où les artistes ont tout à fait le droit de garder une part de leur travail secret, rappelons tout de même que les leaks permettent parfois de déterrer des joyaux musicaux que l'on pensait perdus à jamais. Et bien devinez quoi, c'est exactement ce qui s'est passé pour Relapse 2.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A quelques encablures de la sortie de Recovery, alors que son premier single Not Afraid vient d'être dévoilé, un mystérieux hacker apparaît sur la toile, un petit malin nommé @NotAfraid2Leak. Derrière ce pseudo aux allures de véritable pied de nez à Eminem et ses équipes, se cache un individu nommé Koolo. On ignore comment, mais ce pirate âgé de 30 ans à l’époque a réussi à trouver une faille dans la sécurité des disques durs de Shady Records. Résultat ? Il est parvenu à s'emparer d'un nombre incalculable de morceaux inédits d'Eminem. Au travers son forum Studio Leak, le bonhomme ne s'est bien évidemment pas gêner de tout balancer en ligne. Pour le plus grand plaisir des fans, mais au grand dam du rappeur de Détroit.

Alors que les brèches peinent à être colmatées, Koolo balance pendant plusieurs semaines des dizaines de morceaux signées Slim Shady, des titres issus de toutes les époques. On trouve dans le lot les premières versions de Living Proof & Echo, deux titres en collaboration avec Royce Da 5'9'' et qui sortiront finalement officiellement sur la version deluxe de l'EP de Bad Meets Evil, Hell: The Sequel en 2011, mais ce sont bien les restes de Relapse 2 qui nous intéressent ici.

En recoupant l'intégralité des leaks répertoriés à l'époque, on peut citer le morceau Cocaïne, le premier extrait supposé de Relapse 2 en featuring avec la chanteuse Jazmine Sullivan. Il y a aussi les titres Things Get Worse avec B.o.B, Hit Me With Your Best Shot avec D12, les morceaux solo Difficult, Oh No et Nut Up, mais surtout le monstrueux Syllabes qui se paye le luxe de rassembler Eminem, Jay-Z, Dr. Dre et 50 Cent sur le même son, les géants du game accompagnés de la crème de la première génération des artistes du label Shady Records, Stat Quo & Ca$his. Si vous ne connaissez pas encore ces titres, sachez qu'ils sont tous encore aujourd'hui trouvables en ligne. On dit ça, on dit rien.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'héritage Relapse

C'est triste, mais l'avis d'une majorité exigeante et frileuse d'audace artistique aura bel et bien suffi à tuer un projet dans l’œuf. Le phénomène est encore plus rageant quand on sait qu'avec le recul, Relapse a été réhabilité au point d'être aujourd'hui considéré comme l'un des projets les plus brillants du rappeur de Détroit. Ceci dit, blâmer seulement les critiques et le public serait une erreur dans la mesure où Eminem lui-même ne s'est pas gêné pour désavouer son travail à posteriori. Après tout, celui qui dans Not Afraid disait « Soyons honnête Relapse n'était pas à la hauteur, peut-être que je roulais trop les accents pour l'ambiance », c'était lui et personne d'autre.

Malgré tout, au même titre que ceux qui dans un premier temps désapprouvaient ce chef-d’œuvre, Marshall a lui aussi vite fait machine arrière. En effet, s'il a réduit au silence son alter ego démoniaque Slim Shady pour embrasser sa sobriété, il a très vite fait de le ressusciter au travers son album suivant, The Marshall Mathers LP 2 publié en 2013. Quatre ans plus tard, rebelote avec Revival et le sanguinolent Framed dans lequel le rappeur se plaît à renouer avec ses démons du passé. Ça n'a pas changé aujourd'hui puisque sur son dernier album, Music To Be Murdered By et un titre comme Discombobulated, l'influence de l'ère Relapse continue de se faire sentir.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Comme quoi, même si Eminem a définitivement tiré un trait sur ses dépendances (et tant mieux), il est la preuve vivante que même sobre et avec la plus grande volonté du monde, on ne peut jamais vraiment totalement fuir son passé.