Publicité

La Jersey, nouvelle tendance et nouveau terrain de jeu du rap français

Par
Gambi dans le clip "Zaza" - (photo : DR)
Gambi dans le clip "Zaza" - (photo : DR)
- DR

La jersey, ce genre musical historiquement destiné aux clubs connaît actuellement une véritable renaissance grâce à la drill. Il s’immisce même dans les nouvelles tendances du rap français.

Au grand dam des puristes, le hip-hop change et évolue sans cesse. Pendant que les plus hardcore d'entre eux restent coincés sous le joug de la nostalgie d'une époque révolue, le mouvement avance et se développe toujours plus dans l'espoir de briller encore et encore. C'est ainsi que dans la continuité des vagues successives de trap, drill et pluggg de ces dernières années, nous assistons depuis quelques mois à l'avènement d'un nouveau courant musical dans le rap français :la Jersey Club ainsi que sa variante, la Jersey Drill.

La jersey, kesako ? Et bien voyez-vous, c'est très simple. On reconnaît une instru Jersey au travers ses quatre principaux ingrédients : un bpm rapide aux alentours de 140, des kicks joués en triolet, soit trois notes de courte durée par temps, une basse bien marquée qui tape fort, et enfin des samples habilement découpés de rap, R&B ou d'électro.

Publicité

Les aficionnados du genre le savent, c'est bien souvent le sample qui donne à la prod toute sa saveur. D'ailleurs, les beatmakers du genre n'hésitent pas à exploiter des échantillons de hits populaires pour nous faire bouger la tête comme jamais. Mesdames et messieurs, il est temps pour nous de vous en apprendre plus ce qui pourrait bien être le futur du rap.

Un peu d'Histoire

Officiellement, la jersey est arrivée aux États-Unis en 2001, par l'intermédiaire de DJ Tameil, un disc jockey originaire de Newark dans le New-Jersey. Si on peut sans souci affirmer qu'il est l'un des pères-fondateurs du genre avec son EP Dat Butt, les historiens de la musique s'accordent à dire que la jersey prend elle-même ses racines dans les sons clubs de Baltimore, eux-mêmes influencés par la house made in Chacago.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

C'est bel et bien au retour d'un voyage dans cette ville phare de l’État du Maryland que le DJ a donné naissance au Jersey Club, cette musique hybride entre le hip-hop et la dance. De la formule de base du Bmore club, il retire les breakbeats, s'emploie à augmenter les bpm de façon significative et fusionne des samples hip-hop avec des sons house et électro. Il n'en faudra pas plus pour assister à l'éveil d'un nouveau genre. Cette vibe restera pendant longtemps confidentielle et rayonnera localement au travers des noms comme Mike V et Tim Dolla des Brick Bandits. Son boom aura lieu dix ans plus tard, lorsque certains artistes issus de la génération Soundcloud s'emploieront à remettre la jersey au goût du jour,

Celle qui porte le revival du mouvement à l'aube des années 2010, c'est incontestablement la jeune productrice Uniiqu3. L'autoproclamée « reine du Jersey club » a fait briller la nouvelle vague jersey et lui a donné du relief en utilisant sa propre voix en lieu et place de se reposer uniquement sur des samples traditionnels. Le meilleur exemple de son talent, c'est son titre Microdosing, extrait de son dernier EP Heartbeats sorti en 2021 sur le label britannique Local Action.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Avec elle, c'est finalement une toute nouvelle génération qui émerge dans son sillage. On y trouve des noms comme Zed 100, mais surtout Cookie Kawaii dont le tube Vibe (If I Back It Up) a été remixé par Tyga début 2020.

Mais n'oublions pas qu'au-delà de la musique, la jersey est indissociable de la danse. Faut-il rappeler qu'à la base ce style musical est fait pour dancer et bouncer en club sur des rythmes endiablés ? Une fois ce constat fait, il n'est alors pas difficile de comprendre en quoi TikTok a joué un rôle clé dans le regain de popularité du genre. Il ne subsiste aucun doute que si la plateforme n'avait pas été là, en bon acteur majeur de l'émergence de nouveaux artistes et du développement des genres, la Jersey n'aurait jamais connu une telle renaissance.

Merci TikTok

Des rythmes rapides, des prods saccadées, des boucles répétées, des cuts convulsifs et des pas de danse toujours plus extravagants... N'avons-nous pas là la formule idéale pour habiller les meilleurs challenges et autres trends TikTok ? Bien sûr que si et il n'aura pas fallu longtemps pour que les artistes et autres utilisateurs du réseau social chinois s'emparent du phénomène.

Ainsi donc, comme Soulja Boy à l'époque de Crank That, l'un des premiers rappeurs à voir le coup venir et saisir cette nouvelle opportunité n'est autre que Brandmanrill. Originaire lui aussi de Newark, il voit l'engouement autour de la Jersey sur ses terres et prend rapidement conscience de son potentiel viral. Ni une ni deux, il va faire exploser la popularité du genre avec son titre Heartbroken publié en mars 2021.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Bien au fait des codes de TikTok, il joue les énergumènes en caricaturant un rappeur drill qui pose sur une instru Jersey Club. C'est un premier carton pour le rappeur et ce qui part d'un simple délire d’adolescent va se transformer en immense vague de buzz. Un raz-de-marée qui n'est pas sans rappeler celui engendré des années plus tôt par le comédien britannique Roadman Shaq avec son banger parodique MANS NOT HOT.

Effet de viralité oblige, son morceau dépasse rapidement le million de vues et un challenge se développe instantanément autour. Qui aurait pu deviner qu'après ça, un tout nouveau style baptisé jersey drill émergerait ? Mettons-nous d'accord, le premier qui a pleinement osé mélanger la jersey avec la drill c'est le producteur AceMula, mais c'est bien grâce au coup d'éclat de Brandmanrill, que le New Jersey figure désormais pleinement sur la carte mondiale de la drill, aux côtés des géants Londres et New-York notamment.

L'avènement de la Jersey Drill et exportation dans le rap français

On ne va pas se mentir : quand on est habitué aux beats trap ou drill de ces dernières années, la jersey drill à de quoi dérouter. Les samples electro / rap et la rythmique saccadée de la jersey club sont toujours là, mais les intrus jersey drill sont résolument plus sombres et tabassent encore plus les oreilles. L'aspect festif et palpitant reste, mais force est d'admettre que l'accent est davantage mis sur les skills bruts et la performance du rappeur plutôt que sur la musicalité globale du morceau.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après le succès de Heartbroken, Brandmanrill enchaîne avec un tout nouveau hit, Jack N Drill aux côtés de The Unicorn aka Killa Kherk Cobain. Avec à ce banger d'un nouveau genre, l'engouement autour de cette drill 2.0 prend de l'ampleur et des artistes comme IshowSpeed, MBM Franko, Reddy Reg, Ib Mattic, Daidough et Baby ATM seront rapidement propulsés sur le devant de la scène underground US. Ils sont encore émergents et leur visibilité n'a pas encore franchi les portes du mainstream, mais leur aura brille suffisamment intensément pour que nos rappeurs français commencent à s’intéresser au phénomène.

Soyons honnêtes, la jersey drill en France en est encore à ses balbutiements. Pour l'heure, si la majorité des représentants français du genre sont toujours confidentiels, certains tendent à de plus en plus tirer leur épingle du jeu. D'ailleurs, l'un des premiers à avoir porté le mouvement dans l'Hexagone n'est autre que Kerchak.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Originaire de Bois-Colombes dans le 92, le rappeur fait ses premiers pas dans le style avec son morceau Sabor. Plus qu'un coup de maître, le nouveau visage masqué du label Blue Sky a atteint le million de streams sur Spotify et le million de vues sur YouTube en l’espace de cinq semaines à peine. Avec de tels chiffres, Le Kerch alias Chak dont les derniers titres suivants gravitent autour des personnages de Tarzan semble déjà promis à un bel avenir. Tout comme d'autres artistes montant à l'image de STO, Implaccable et BOYKLS.

On parle des rookies, mais évidemment que les têtes d'affiche du rap game n'allaient pas tarder à s'intéresser au phénomène. Parmi les figures les plus populaires de la jeunesse actuelle du rap français, c'est Gambi qui s'est illustré en premier sur ce genre naissant. Il suffit d'écouter son dernier single Zaza et son flow saccadé pour constater qu'il s’inscrit clairement dans cette nouvelle vague alternative du rap.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Quel avenir pour la Jersey Drill ?

Face à l'ampleur que prend le phénomène jersey drill au fil des mois, il n'est pas absurde de se demander à quelle place pourra prétendre ce nouveau genre naissant dans le paysage rap mondial. Sans aller jusqu'à affirmer que le jersey drill ne sera qu'une mode passagère bonne qu'à buzzer sur TikTok, il y a tout de même des signes qui montrent que sa route vers le succès populaire sera longue et semée d’embûches.

On l'a vu, aux États-Unis comme en France, le genre n'en est qu'à ses prémices et peine encore à se faire une place au sommet des charts. Son impact est encore très localisé et il paraît pour l'heure difficile d'imaginer que celui-ci atteigne du jour au lendemain un rayonnement similaire à celui de la trap ou de la drill.

Sans compter que des limites propres à ses codes artistiques viennent eux-mêmes compromettre cette hypothèse. En effet, si la marge de progression des prods jersey drill semble énorme par le fait que celles-ci ne comportent aujourd'hui que peu d'éléments, il paraît déjà plus ardu d'imaginer en faire évoluer les flows à long terme. La faute aux bpm rapides qui par essence rendent la manœuvre bien délicate.

D'autant plus qu'à l'heure où nous écrivons ces lignes, ce nouvel exercice musical n'a été tenté que sur des singles distillés au compte-gouttes et non sur des long-formats plus cohérents. Avec toutes ces contraintes cumulées, l'écueil fatal serait que le genre se morde la queue et tourne rapidement en rond au point de lasser ses auditeurs.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Malgré tout, il y a à l'inverse des raisons d'espérer un destin radieux pour la Jersey Drill. Après Tyga et sa reprise virale du morceau Vibe (If I Back It Up) de Cookie Kawaii, imaginez que demain, un autre géant du rap américain comme Drake, Travis Scott, DaBaby ou Roddy Ricch s'approprie à son tour le style et le propulse sur le devant de la scène. Dans les faits, il suffirait que quelques gros hits du genre explosent à international pour que d'autres artistes suivent la tendance partout dans le monde. Après quoi, la frénésie virale de TikTok se chargerait naturellement d'entretenir la hype de la jersey drill sur la durée. Bien sûr, il ne s'agit là que d'hypothèses et de spéculations.

Après tout, nous ne sommes pas devins, mais juste des journalistes passionnés qui aiment gratter le papier. C'est pourquoi à compter de maintenant, nous allons nous contenter d'observer le développement de ce genre au final pas si nouveau , et d'en savourer les moindres mutations. Le futur, que nous réserve-t-il ? Qui sait, peut-être que la jersey deviendra la trap music de demain. Une fois encore, on ne peut rien affirmer, mais s'il y a bien une chose que l'Histoire nous a appris, c'est qu'aujourd'hui, dans le fantastique et merveilleux monde de la musique, plus rien n'est impossible.