Publicité

Le bordel Tunisie-Mali, la Mauritanie sans hymne : le grand n'importe quoi de la CAN

Par
Janny Sikazwe, l'arbitre du match Tunisie-Mali - (photo : DR)
Janny Sikazwe, l'arbitre du match Tunisie-Mali - (photo : DR)
- DR

Journée lunaire à la CAN avec des incidents lors de Tunisie-Mali et Mauritanie-Gambie.

Tout se passait bien lors de Tunisie-Mali comptant pour la 1ère journée de la Coupe d'Afrique des Nations. Tout se passait bien jusqu'à ce que l'arbitre décide de siffler la fin du match... à la 85ème minute.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Alors que le Mali menait 1-0, la Tunisie a logiquement protesté. Le match a repris avant que l'arbitre décide cette fois de stopper le match à 89 minutes et 45 secondes, soit encore une fois avant la fin du temps règlementaire, et avec 9 changements, 2 pénaltys et une pause fraicheur, on pouvait logiquement s'attendre à voir au moins 6 minutes de temps additionnel.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Enorme confusion. Les arbitres sont pris à parti par les tunisiens et doivent sortir du terrain sous protection. Mais c’est pas fini, une demi-heure après, l’organisation veut faire reprendre le match mais les tunisiens refusent. Logiquement.

L'arbitre de cette rencontre n'est pas un inconnu puisqu'il s'agit de Janny Sikazwe, zambien et arbitre d'expérience. C’est sa 5ème CAN, il a arbitré à la dernière Coupe du Monde, il arbitre régulièrement des finales de coupe mais ce n’est pas la 1ère fois qu’il est au centre d’une polémique : il a été suspendu en 2018 par la CAF pour des soupçons de corruption en Ligue des Champions africaine.

Une histoire dont les conséquences risquent d’être lourdes et qui surtout met un sacré coup d’amateurisme à l’image de la compétition qui n’en avait pas besoin. Une compétition qui va connaitre un autre couac lors du match suivant Mauritanie-Gambie. Trois erreurs d'hymne de la Mauritanie font que les mauritaniens vont commencer leur match sans avoir entendu leur hymne national.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Et si finalement la CAN la mieux organisée était la CAN des quartiers ?

3 min