Publicité

Le pass sanitaire désormais obligatoire dans les grands centres commerciaux

Par
Les pass sanitaires devront désormais être contrôlés l'entrée de certains centres commerciaux.
Les pass sanitaires devront désormais être contrôlés l'entrée de certains centres commerciaux.
© AFP - PASCAL GUYOT

Le pass sanitaire sera obligatoire pour entrer dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m², seulement dans les départements où le taux d'incidence du virus dépasse 200.

Des mesures pour tenter de "freiner des quatre fers" l'épidémie, selon le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Le pass sanitaire est étendu à tous les centres commerciaux de plus de 20.000 m², dans les départements où le taux d'incidence du virus dépasse les 200 cas pour 100.000 habitants. 

Annoncée à l'issue du Conseil de défense sanitaire, ce mercredi, cette mesure veut "empêcher la fermeture du pays" face à la quatrième vague de l'épidémie. Jeudi, les grands centres commerciaux de 38 départements français étaient concernés, la plupart en Île-de-France et dans le sud de la France

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Des situations inégales selon les départements

Jusqu'ici, la décision d'imposer ou non le pass sanitaire dans les centres commerciaux était laissée à la discrétion des préfets de chaque département. Ce qui provoquait des situations inégales : en Loire-Atlantique, où le taux d'incidence atteignait 150 cas pour 100.000 habitants, le pass était obligatoire. Mais pas dans les Alpes-Maritimes, par exemple, où il s'élevait à 600... 

Dans les départements désormais concernés, les préfets doivent également rétablir le port du masque obligatoire en intérieur

Autre mesure annoncée par le gouvernement : les tests de dépistage sans prescription médicale deviendront payants dès la mi-octobre