Publicité

Le rappeur Drakeo the Ruler poignardé à mort lors d'un festival, Drake lui rend hommage

Par
Drakeo the Ruler est mort, ce samedi soir à Los Angeles.
Drakeo the Ruler est mort, ce samedi soir à Los Angeles.
© AFP - Wyatt WINFREY / SCOTT JAWSON / AFP

Il n'a pas survécu à ses blessures : le rappeur américain Drakeo the Ruler est mort, ce dimanche 19 décembre, après avoir été poignardé à mort lors d'un festival à Los Angeles. Drake, avec qui il avait collaboré, lui a rendu hommage.

Une bagarre a éclaté, ce samedi 18 décembre au festival "Once Upon a Time in LA" à Los Angeles et le rappeur Drakeo the Ruler a été poignardé à mort. Plusieurs artistes lui ont rendu hommage, parmi lesquels Drake avec qui il avait collaboré. "Ton énergie m’a toujours remonté le moral. RIP Drakeo", a écrit le Canadien, dans une story Instagram.

Drake évoque le défunt rappeur dans une story publiée ce dimanche.
Drake évoque le défunt rappeur dans une story publiée ce dimanche.
- Capture d'écran, compte Instagram "champagnepapi"

Après l'incident, la suite de l'événement a été annulé et avec les concerts de plusieurs stars du hip-hop : Snoop Dogg, Ice Cube et 50 Cent. Snoop Dogg qui a lui aussi posté un message sur les réseaux sociaux en réaction à la mort de Drakeo the Ruler.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le rappeur a aussi plusieurs fois été lié à la justice. Il avait été arrêté en 2017 pour possession d'armes et en 2018 pour meurtre en lien avec la mort par balles d'un homme de 24 ans. Il avait ainsi purgé plusieurs années de prison. Il avait été acquitté en 2019, mais avait été inculpé pour association à des gangs criminels. Il avait accepté un accord avec la justice et avait été libéré de prison en 2020.