Publicité

Légalisation du cannabis, Gérald Darmanin est contre "cette merde"

Par
Gérald Darmanin - Ministre de l'intérieur en visite à Plailly (Thomas Samson)
Gérald Darmanin - Ministre de l'intérieur en visite à Plailly (Thomas Samson)
© AFP

Alors que le maire le Reims proposait d’expérimenter la légalisation de cannabis dans sa ville, le ministre l’intérieur Gérald Darmanin estime qu’il "se trompe profondément."

Le ministre de l’intérieur est toujours aussi opposé à la légalisation du cannabis. Dans un entretien au journal l’Union dimanche, il a réaffirmé son opposition à l’idée d’Arnaud Robinet, le maire de Reims qui voulait expérimenter la légalisation de cannabis dans sa ville : "J'ai sur ce point, et malgré mon estime pour lui, un désaccord profond avec Arnaud Robinet. Sur ce sujet, je crois qu'il se trompe profondément", a-t-il confié. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le ministre de l'intérieur justifie sa fermeté en mettant en avant les ravages de la drogue chez les plus jeunes : "Qu'est-ce que je répondrais aux dizaines de courriers que je reçois par mois de parents qui ont eu des enfants gravement blessés ou tués, parce qu'ils ont pris de la drogue et qu'ils ont conduit après ?" s'interroge t-il, avant d'affirmer qu' "avec la légalisation, il y a un petit côté “je baisse les bras”" or, "Ce gouvernement ne baisse pas les bras" assure t-il.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le 8 septembre, Arnaud Robinet avait demandé un "vrai débat" sur le cannabis dans une lettre au Premier ministre Jean Castex. "La France a l'arsenal répressif le plus strict d'Europe, et pourtant, c'est le pays qui compte le plus de consommateurs de cannabis : 11% des Français, trois fois plus qu'il y a 30 ans__." argumentait alors le maire de Reims.