Publicité

Légalisation du cannabis : le maire de Reims se dit prêt à l'expérimenter

Par
Un champ de cannabis - illustration (Kevin Cummins)
Un champ de cannabis - illustration (Kevin Cummins)
© Getty

Dans une lettre au Premier Ministre Jean Castex, le maire de Reims Arnaud Robinet s'est exprimé en faveur d'un "vrai débat" sur le cannabis.

"La prohibition n'est pas une solution" affirme le maire de Reims dans un courrier adressé au Premier Ministre que s'est procuré l'AFP. "Cette réflexion, dont l'engagement nécessite un certain courage" Arnaud Robinet s'est même dit prêt à l'expérimenter dans sa ville de Reims. Traditionnellement, la droite y est opposée mais Arnaud Robinet marque ici sa différence avec ses camarades des Républicains. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'élu rémois de 45 ans appuie son argumentaire sur une série de violence survenue dans sa ville suite à l'arrestation d'un trafiquant présumé le 15 et 16 août dernier. 13 véhicules avaient été incendiés dans le quartier des Hauts de Murigny et des pompiers ont été ciblés par des tirs de mortier. Au total 7 policiers ont été blessés et pour le maire de Reims "les trafics de stupéfiants sont à l'origine de ces règlements de compte" et la légalisation serait un moyen d'endiguer le trafic et de frapper les organisations criminelles au porte-monnaie

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérald Darmanin, le ministre de l’intérieur s'opposera probablement à ce genre de mesure. Depuis plusieurs semaines, il engage ses forces dans une "guerre" contre la drogue aussi bien envers les trafiquants que les consommateurs. Sollicité par l'AFP, Michel Corriaux, secrétaire général Grand Est du syndicat policier Alliance s'est lui aussi dit opposé au projet du maire de Reims :  "Ce n'est pas une bonne idée", rétorque t-il "Cela serait un aveu de faiblesse par rapport aux délinquants".