Publicité

Logic a sauvé beaucoup de vies grâce à un morceau

Par
Logic au The Greek Theatre (Harmony Gerber) ©Getty
Logic au The Greek Theatre (Harmony Gerber) ©Getty
- Team Mouv'

Grâce à son titre "1-800-273-8255" Logic a sauvé bon nombre de vies.

Une chanson de 2017 du rappeur américain Logic, nommée d'après le numéro de téléphone de la ligne d'assistance nationale américaine pour la prévention du suicide, a entraîné une forte augmentation des appels à la ligne d'assistance, ont constaté des chercheurs.

245 personnes sauvées 

Un nouveau rapport sur l'impact de la chanson 1-800-273-8255 a noté des pics d'appels à l'aide après de grandes performances télévisées. La chanson parle d'une personne aux prises avec sa santé mentale. Les paroles passent d'un message de refus de vivre à un message d'espoir.

Publicité

Dans leur article publié dans le BMJ, les chercheurs ont analysé les changements dans les volumes d'appels quotidiens au cours des périodes où la chanson a attiré l'attention du public, notamment après que des millions de personnes aient vu Logic interpréter le morceau aux MTV Video Music Awards 2017 et aux Grammy Awards 2018. L'analyse a constaté des pics de personnes demandant de l'aide et une possible diminution des suicides aux États-Unis, estimée à 245 personnes.

L'étude montre également que des dizaines de milliers de personnes ont parlé de la chanson sur les médias sociaux et qu'un peu moins de 10 000 appels supplémentaires ont été passés au service d'assistance téléphonique pendant les périodes de pointe après la sortie de la chanson et les grandes représentations.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Selon les chercheurs, les résultats de l'étude pourraient servir de preuve que la couverture médiatique qui met l'accent sur "l'espoir et le rétablissement" en cas de crise pourrait contribuer à réduire le nombre de décès par suicide.