Publicité

Mbappé refuse de prêter son image aux sponsors de l'Equipe de France. La révolution des joueurs ?

Par
Ce mardi, Kylian Mbappé a refusé de participer à une opération marketing avec les sponsors de l'EDF
Ce mardi, Kylian Mbappé a refusé de participer à une opération marketing avec les sponsors de l'EDF
© Getty - Alex Caparros - UEFA

Le sponsoring dans le foot est une véritable aubaine pour les marques partenaires. Boris Radojcic, agent d’image chez Bros. Agency s'est confié à Mouv' sur l'importance stratégique des partenariats dans le foot. Éclaircissement.

Le sponsoring représente une visibilité considérable pour les marques. Souvent, ces marques mettent des sommes conséquentes et s'attendent logiquement à bénéficier de l'image des joueurs les plus populaires. Boris Radojcic, agent d’image chez "Bros. Agency" agence qui gère de nombreux sportives et sportifs, dont le joueur de l'Équipe de France, Presnel Kimpembe. Il nous explique l'importance des contrats entre les marques et les institutions de football.

Pour ces marques, ce sont des enjeux énormes et fondamentaux. C'est un marché très concurrentiel et pour eux, l'enjeu de s'associer à un athlète et pouvoir bénéficier de son image permet d'avoir des retombées énormes en terme de visibilité. Surtout lorsque l'on voit la communauté que peuvent avoir les athlètes.

Publicité

Les joueurs semblent de moins en moins enclins à jouer aveuglément le jeu de la publicité. Kylian Mbappé souhaiterait désormais avoir plus de contrôle sur le choix des marques avec lesquelles il est amené à collaborer. Ce qui peut expliquer en partie son refus d'assister à la journée "Sponsor Day" organisée par la Fédération. Toutefois, selon Boris Radojcic, une autre hypothèse peut aussi expliquer la réticence de certains joueurs. Des conflits d'intérêts peuvent exister :

Les joueurs ont des contrats individuels avec certaines marques qui peuvent être concurrentiels avec certains sponsors de l'Équipe de France. Ça peut parfois poser des difficultés.

Ces difficultés sont moins présentes avec les clubs puisqu'à la signature du contrat, le joueur s'engage à ne pas collaborer avec des marques concurrentes aux sponsors principaux du club, même s'il existe toujours quelques exceptions.

Les opérations marketing sont obligatoires pour les joueurs en Bleus

Après le fiasco de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud où les Bleus sont lamentablement sortis en phase de poule, la FFF a instauré une charte qui doit impérativement être signée par tous les joueurs de la sélection. Cette convention stipule notamment que les opérations marketing sont obligatoires pour l'ensemble des joueurs du groupe France.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'Euro 2020, la compétition des boycotts

Cristiano Ronaldo avait été agacé par la présence d'une bouteille de Coca-Cola face à lui. Il avait donc pris l'initiative de la retirer pour mettre en avant une bouteille d'eau. Une boisson plus en phase avec la pratique du sport de haut niveau selon le champion d'Europe 2016. La multinationale américaine avait perdu près de 4 milliards de dollars en quelques heures ce jour-là... Toutefois, le geste de CR7 reste difficilement mesurable en terme d'impact financière pour la marque. Le cours boursier de Coca-Cola était déjà en baisse quelques heures avant la conférence de presse de Cristiano Ronaldo. France Info avait réalisé un fast-checking très complet sur le sujet.

Paul Pogba avait embrayé le pas quelques jours plus tard... "La Pioche" avait retiré une bouteille de bière de la table, ne souhaitant pas faire la promotion pour une boisson alcoolisée par conviction religieuse. Le champion du monde est musulman et la consommation d'alcool n'est pas en adéquation avec ses principes.

Pour Boris, la multiplication de ce type d'actions impose une nouvelle problématique dans le monde du sport :

Toutes les marques peuvent-elles investir dans le sport ? Sont-elles toutes légitimes à pouvoir s'exprimer sur le sujet ?

Le système actuel a de fortes chances d'être remis en cause dans un futur proche par les joueurs eux-mêmes. CR7 et Pogba hier, Mbappé aujourd'hui... Et demain ?