Publicité

Mbappé règle ses comptes avec Winamax suite à une "blague" mal placée

Par
Kylian Mbappé PSG vs Bordeaux au Parc des Princes (Catherine Steenkeste) ©Getty
Kylian Mbappé PSG vs Bordeaux au Parc des Princes (Catherine Steenkeste) ©Getty
- Team Mouv'

Mbappé, remonté contre Winamax après une blague sur son père.

Kylian Mpabbé et les sites de paris en ligne : une histoire qui tourne au vinaigre.

"Un peu de respect svp"

Depuis quelques jours, en marge du rassemblement de l'Equipe de France, le prodige français est au cœur d'une polémique concernant les sponsors de la FFF. En effet, ce dernier estime que certains d'entre eux ne correspondent pas aux valeurs qu'il défend, notamment sur la malnutrition et les paris en ligne.

Publicité

C'est d'ailleurs une célèbre société de paris qui est, aujourd'hui, au cœur de la polémique. Winamax, habitué aux tweets provocateurs, a posté une photo d’un homme montrant ses fesses en le faisant passer pour le père du numéro 10 de l'Equipe de France. Une blague de mauvais goût qui n'a pas plus à Kylian, qui a alors interpellé Winamax en déclarant : "Le danger des paris en ligne... ne plus avoir de limite. Un peu de respect svp", suivi d'un smiley semblant représenter son mécontentement.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Rohff soutient Mbappé

En plus de Kylian, un rappeur s'est insurgé de ce post. Il s'agit de Rohff qui déclare entre autre : "Bande de racistes mal élevés irrespectueux. Ne vous étonnez pas que vos enfants vous abandonnent en maison de retraite plus tard."

Un énervement qui peut se comprendre. Bien que le site de paris en ligne soit dans son droit de libre expression, la boutade était assez mal placée et sans grand intérêt. Un dérapage qui aura au moins le mérite de rappeler les danger de cette industrie qui entraine chaque année beaucoup de joueurs à l'addiction et pousse les parieurs à la dérive.