Publicité

Mort de Mac Miller : son dealer plaide coupable

Par
Mac Miller - au Casino de Paris (David Wolff)
Mac Miller - au Casino de Paris (David Wolff)
© Getty

Le fournisseur de Mac Miller admet que les pilules qu'il lui a données contenaient du Fentanyl.

Le dealer de Mac Miller a plaidé coupable d'avoir fourni à celui-ci des pilules coupées au Fentanyl selon les infos de TMZ.

Le 7 septembre 2018, Mac Miller est décédé à seulement 26 ans d'une overdose, chez lui en Californie. Après examen, le rapport toxicologique du jeune artiste a révélé que l'overdose était à base de cocaïne, d'alcool mais également de fentanyl, une drogue très forte que ne consommait pas le rappeur. Dès lors, un procès s'ensuit pour déterminer la cause de la présence de fentanyl, qui a provoqué le décès de Miller.

Publicité

"Mac Miller ne serait pas mort d'une overdose sans le fentanyl contenu dans les pilules"

Or, Stephen Andrew Walter, l'homme qui a fourni la drogue que Mac Miller a consommé ce soir-là vient de plaider coupable d'avoir coupé les pilules qu'il distribuait au fentanyl. Les documents du tribunal révèlent que Miller avait commandé 10 pilules d'oxycodone qui étaient en fait transformées et donc beaucoup plus dangereuses, entrainant la mort du rappeur de 26 ans.

Selon les documents judiciaires "Mac Miller ne serait pas mort d'une overdose sans le fentanyl contenu dans les pilules". Dans cette affaire, on retrouve trois principaux accusés, qui ont servi de relai entre Miller et Stephen Andrew Walter. Mais c'est ce dernier qui a passé un accord avec les procureurs pour confesser en échange de l'abandon d'autres accusations liées à la drogue contre Walter. 

Ce soir-là, Miller n'aurait pas consommé que ces pilules, puisque Pettit confirme avoir également donné de la cocaïne et du Xanax au jeune homme. Mais la puissance du fentanyl qui coupait les pilules d'oxycodone a mené à la mort de l'artiste : cet opioïde est 50 fois plus puissant que ce qu'avait demandé Miller.

Stephen Andrew Walter de Mac Miller risque 20 ans de prison et une vie entière en liberté surveillée ainsi qu'une amende d'un million de dollars... mais rien qui ne nous ramènera le prodige de Pittsburgh.