Publicité

Netflix interrompt ses services en Russie en soutien à l'Ukraine

Par
Ecran Netflix - David Valey (image retouchée) / unsplash
Ecran Netflix - David Valey (image retouchée) / unsplash
- Team Mouv'

Suite à l'attaque de la Russie contre l'Ukraine, Netflix a interrompu ses services sur le territoire russe.

Alors qu'en Ukraine, la guerre menée par la Russie fait des ravages, de plus en plus d'entreprises occidentales retirent leurs offres du territoire russe, afin d'affirmer leur soutien aux Ukrainiens.

La guerre en Ukraine a commencé il y a à peine plus d'une semaine et déjà, les Russes sont de plus en plus isolés, économiquement mais également culturellement, par l'Occident. Pour protester contre la déclaration de guerre de Poutine, de nombreuses entreprises ont en effet décidé de se retirer de Russie, à l'image de Netflix, dont les services ont été interrompus dimanche dans toute la Russie.

Publicité

Rideau de fin pour Netflix en Russie

La plateforme de streaming explique ainsi au magazine Variety : "compte tenu des circonstances sur le terrain, nous avons décidé de suspendre notre service en Russie". Par ailleurs, selon le site Vulture, Netflix avait décidé de ne pas se plier à la loi russe imposant aux plateformes de streaming d'offrir plusieurs chaînes gratuitement, apparemment partiellement pour diffuser du contenu considéré par l'entreprise comme de la propagande gouvernementale.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Une décision qui, si elle semble très symbolique vue d'Occident, n'a tout de même pas le poids que certains voudraient lui attribuer : Netflix est peu utilisé par les Russes, avec moins d'un million d'abonnés. Cependant, cela vient renforcer la rupture entre la Russie et l'Occident, alors que le gouvernement russe a déjà banni plusieurs réseaux sociaux, comme Facebook, du pays, et que de nombreuses entreprises ont déjà pris des mesures contre le pays, comme le jeu Fifa.

Une décision symbolique qui, si elle ne va pas changer le cours de la guerre, montre l'alignement des occidentaux, aussi bien d'un point de vue politique, qu'économique et culturel, pour condamner la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine.