Publicité

Onlyfans ne bannira finalement pas les contenus pornographiques

Par
Onlyfans (Photo Illustration : Sheldon Cooper/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)
Onlyfans (Photo Illustration : Sheldon Cooper/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)
© Getty

OnlyFans change d'avis et ne va pas bannir les contenus sexuellement explicites de sa plateforme.

Plusieurs associations ont alerté sur les liens directs entre le site OnlyFans et la pornographie et même la prostitution. La plateforme a annoncé il y a quelques jours l'interdiction des contenus sexuellement explicites, dont les vidéos pornographiques payantes. Elle revient aujourd'hui sur sa décision et fait marche arrière.

Un sujet bouillant

Le 19 août la firme a plié sous la pression de partenaires financiers comme Mastercard et Visa. Si Onlyfans continuait à poster ce genre de contenus ils s'engageraient à ce que les cartes de crédit ne puissent plus être utilisées pour effectuer des paiements sur le site. Un petit coup de pression qui a l'air de marcher !
Ce mercredi 25 août, revirement de situation : la plateforme a décidé de revenir sur ses propos et d'autoriser les contenus explicites et à caractère pornographique. Onlyfans affirme dans un tweet la suspension de cette mesure qui devait être appliquée le 1er octobre. L'entreprise ajoute : "__OnlyFans fait front pour l'inclusion et nous continuerons à offrir un hébergement à tous les créateurs". 

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Comme le rapporte nos confrères de Franceinfo, la plateforme a tweeté ce 21 aout en soutien aux travailleurs et travailleuses du sexe : "La communauté OnlyFans ne serait pas ce qu'elle aujourd'hui sans vous. (...) Nous travaillons actuellement pour vous apporter des solutions."