A la recherche de Gil Scott-Heron, Editions Les Arènes - Thomas Mauceri
A la recherche de Gil Scott-Heron, Editions Les Arènes - Thomas Mauceri
A la recherche de Gil Scott-Heron, Editions Les Arènes - Thomas Mauceri
Publicité
Résumé

Le récit en BD d'une quête musicale et personnelle sur les traces du parrain du rap...

En savoir plus

Dans ce roman graphique, Thomas Mauceri, documentariste et réalisateur, raconte son histoire. Cette histoire commence il y a 22 ans, en l’an 2000. Thomas est noir, il est passionné de cinéma et il part aux Etats-Unis pour étudier le cinéma et la culture afro-américaine pour une durée d’un an. Il débarque dans un coin paumé du New Hampshire, un des endroits les plus blancs des Etats-Unis, où tout le monde le surnomme « Frenchy ». Il ne le sait pas encore, mais une rencontre va changer sa vie. Cette rencontre, c'est un titre musical : The Revolution Will Not Be Televised, de Gil Scott-Heron, que luif ait écouter un de ses amis américains, qui en marre que Thomas mette du rap non-stop. C’est une révélation, et les semaines suivantes il se plonge dans la discographie du chanteur et poète afro-américain. Pour Thomas, la musique de Gil-Scott Heron va être à la fois un cours d’histoire, un coup de foudre et un réconfort qui va l’aider à affronter le racisme dont il est victime.

On le connaît mal en France, mais Gil Scott-Heron est une légende de la musique noire américaine. Né en 1949 et mort en 2011 (à 62 ans), il a été à la fois témoin et acteur des changements sociaux aux Etats-Unis et est considéré comme un pilier de la cause afro-américaine. Il s’est installé à New York à 12 ans, a écrit des romans, polars, des poèmes, des chansons, il a tourné avec Stevie Wonder en militant pour que le 15 janvier (date de l'anniversaire de Martin Luther King) devienne un jour férié. Gil Scott-Heron a aussi été un pionnier du spoken word , il a décrit les émeutes raciales et la violence policière, en mélangeant le jazz, la soul et le funk. Son héritier musical le plus évident, c’est Kendrick Lamar et il a souvent été décrit comme le « parrain du rap ». Un titre qu’il n’a jamais réclamé et qui lui faisait dire « si je suis le parrain du rap il faut que je parle à la marraine parce que les gamins font vraiment n’importe quoi » . Il aimait bien Mos Def et Talib Kweli, son influence a été saluée par Pharrell, Eminem, Snoop Dog, le Wu-Tang, Chuck D, Kanye West, Jay Z, Ice Cube et plein d’autres. Nas, grand fan de Gil Scott-Heron, a même remixé un de ses derniers titres en 2010.

Publicité

La BD raconte à la fois la vie de Gil Scott-Heron et la quête de Thomas Mauceri pour le rencontrer afin réaliser un film sur sa vie. En 2001, après le 11 septembre, Thomas rentre en France et dans l’avion, il apprend que le musicien a été arrêté pour possession de cocaïne. A partir de là, il mène une quête de 10 ans qui est une suite de rendez-vous manqués, entre New York, Paris et Rennes. Thomas voyages plusieurs fois aux Etats-Unis, en 2008, 2009, 2010, dans l’espoir de trouver Gil Scott-Heron, rencontre plusieurs personnes de son entourage, vit l’élection d’Obama en direct, et le jour il doit enfin le rencontrer, Gil Scott-Heron meurt à l’hôpital. C’est Thomas qui appelle les amis et les anciens musiciens de son héros, sans jamais l’avoir vu.

C’est un récit émouvant, personnel, parfois drôle. Par exemple dans cette scène où Thomas doit convaincre un jury pour obtenir une bourse afin de financer son voyage. Il est face à 4 femmes de 50 ans, blanches, habillées de manière stricte, et lui se demande comment il va leur raconter une histoire d’afro-américains en colère, d’esclavage, de ségrégation, de blues et de rap. Il est soufflé quand les femmes du jury lui parlent de Public Enemy, Erikah Badu Mos Def dont elles connaissent les discographies par cœur, balayant ses préjugés...

Le dessin est signé Sébastien Piquet, qui a travaillé notamment dans des studios d’animation comme Dreamworks, et l’histoire est entrecoupée de scènes qui décrivent des chansons de Gil Scott-Heron. En refermant cette BD, on se rappelle que la musique qu’on écoute tous les jours vient d’un contexte social particulier, d’une histoire musicale riche et d’une vision artistique à laquelle Gil Scott-Heron a largement contribué.

Références

Programmation musicale

  • 12h47
    Die hard
    Die hard
    Kendrick Lamar
    Die hard
    Album Mr. Morale & the big steppers (2022)
    Label PGLANG - TOP DAWG ENTERTAINMENT - AFTERMATH - INTERSCOPE RECORDS
  • 12h55
    Tout Va Bien (feat. NINHO, NAPS)
    Tout Va Bien (feat. NINHO, NAPS)
    ALONZO
    Tout Va Bien (feat. NINHO, NAPS)

    Album Tout va bien
  • 13h30
    First Class
    First Class
    JACK HARLOW
    First Class

    Album First Class
    Label WEA
  • 13h34
    Cooped up (Feat Roddy Ricch)
    Cooped up (Feat Roddy Ricch)
    POST MALONE
    Cooped up (Feat Roddy Ricch)

    Album "Cooped Up" with Roddy Ricch
    Label ISLAND DEF JAM
  • 13h37
    Crazy (feat. Ozuna)
    Crazy (feat. Ozuna)
    DIMELO FLOW
    Crazy (feat. Ozuna)

    Album Crazy (feat. Ozuna) (2022)
    Label RICH MUSIC
  • 13h42
    No Stylist
    No Stylist
    FRENCH MONTANA (Feat Drake)
    No Stylist

    Album No Stylist (Feat. Drake) (2018)
  • 13h45
    Week-end lover (feat. Archibald Smith)
    Week-end lover (feat. Archibald Smith)
    DISIZ
    Week-end lover (feat. Archibald Smith)

    Album L'amour (2022)
    Label CARRE BLEU / SUBLIME
  • 13h48
    Dehørs
    Dehørs
    BEKAR
    Dehørs

    Album Mirasierra (2022)
  • 13h51
    Paradis artificiel (feat. Nekfeu)
    Paradis artificiel (feat. Nekfeu)
    GROS MO
    Paradis artificiel (feat. Nekfeu)

    Album Paradis artificiel (2022)
  • 13h55
    Sigue (feat. ED SHEERAN)
    Sigue (feat. ED SHEERAN)
    J BALVIN
    Sigue (feat. ED SHEERAN)

    Album Sigue
    Label ISLAND DEF JAM

L'équipe

Tanguy Blum
Production