Battle Pro au Théâtre du Châtelet ( Photo: Little Shao )
Battle Pro au Théâtre du Châtelet ( Photo: Little Shao )
Battle Pro au Théâtre du Châtelet ( Photo: Little Shao )
Publicité
Résumé

Le breaking a vécu un week-end historique au Théâtre du Châtelet à Paris : plus de 200 Bboys et Bgirls du monde entier, 2 gros battles internationaux et du beau monde sur place.

En savoir plus

Samedi 04 décembre a eu lieu la WDSF World Breaking Championship, le championnat du monde officiel en vue des Jo de Paris 2024 organisé par la fédération internationale de danse. 55 nations, 200 breakeurs et breakeuses du monde entier ont tenté de se qualifier dès le matin au foyer du Théâtre du Châtelet, il devait en rester 16 : 8 Bboys et 8 Bgirls. Une ambiance de dingue entre ses passionnés du monde entier. Autour du cercle de ses qualifications, une personnalité : Soolking.

"Avant, j'étais Bboy, maintenant je m'entraîne je fais encore des petits trucs, mais pour moi avec mes potes et quand il y a des événements comme ça, de gros battles, on vient regarder. Avant, je faisais des battles en Algérie, on a même participé au BOTY en 2011-2012, il y avait même BBoy Lilou en Algérie. Et en France, je faisais des street show, je dansais dans la rue. C'était bien, on se faisait de l'argent de poche pour manger, pour mettre de côté pour le loyer. Et là, je prépare ma tournée et j'ai pris des potes avec qui je dansais à l'époque qui sont hyper forts et je vais peut-être danser aussi. Il y aura du break et de la danse debout__."

Publicité

Aux portes de la finale

Aux qualifications, les français Bboy Marlone et Bgirl Carlota ont fait un beau parcours, mais finalement, Bboy Dany Dann est le seul à défendre nos couleurs à la grande finale en public. Sa course s'est terminée en quart de finale face à Bboy Amir du Kazakhstan un champion Red Bull, mais Dany Dann a marqué le battle, le public était avec lui et il nous a régalé.

J'ai kiffé, j'ai vécu le moment et sentir que j'ai le public français derrière moi c'étais top parce que je me suis senti vraiment super bien j'étais beau, je me suis senti beau. Je repars avec des bons souvenirs, retour à l'entraînement pour travailler et revenir encore plus fort.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les Champions du Monde sont donc l’américain Bboy Victor et la japonaise Bgirl Ayoumi. Le championnat WDSF est à revivre ici.

Le Battle Pro du lendemain 

Le lendemain dimanche 05 décembre toujours au Théâtre du Châtelet, de nouveau un battle de break international : la 20e édition du Battle Pro avec 4 catégories Bboys, Bgirls, Kids et Crew.

Bgirl Kimie - Championne Battle Pro ( Photo: Little Shao )
Bgirl Kimie - Championne Battle Pro ( Photo: Little Shao )

La France était en finale de chaque catégorie et Bgirl Kimie est la seule à avoir remporté le trophée, elle a 15 ans et elle cartonne tout depuis un an. Kimie, c'est l'espoir du breaking français et pour remettre son titre de championne, le Battle Pro a invité, un des pionniers de la discipline avec son émission en 1984 "H.i.p. H.o.p." Sidney. " Je regarde cette nouvelle génération qui se bat pire qu'avant, ils ont vraiment la rage et la foi en la culture hip hop et en la danse. Le hip hop n'est pas un mouvement politique, c'est un vrai mouvement culturel enfin maintenant, c'est reconnu et je peux dire enfin, j'avais raison."

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le rendez-vous des activistes

Zoubir, l'organisateur du Battle Pro, a toujours invité dans son battle les activistes de la culture Hip Hop. Pour les 20 ans, il a souhaité rendre hommage au crew historique Aktuel Force, les pionniers du break avec entre autre Karima membre du jury. "On a construit des portes qui n'existaient pas à travers des murs bétonnés et 40 ans après c'est quand même incroyable qu'on ait pu tenir autant de temps. Ce n'est pas facile d'être artiste déjà, mais artiste Hip Hop c'est encore plus compliqué. C'est reconnu ça s'installe, mais ce n'est pas facile, mais on le fait, on l'a fait et on continuera à le faire__. Pour moi, c'est une culture ce n'est pas un sport, mais oui il y a un côté sportif et ceux qui sont plutôt athlétiques peuvent s'y retrouver et ceux qui ont un côté plus artiste avec une âme de danseur peuvent trouver leur place aussi, ça prouve qu'il y a de la place pour tout le monde."

Crew Last Squad finaliste Battle Pro (Photo : Little Shao )
Crew Last Squad finaliste Battle Pro (Photo : Little Shao )

Le Battle Pro avec sa finale électrique entre la France Last Squad et le Japon Body Carnival est à vivre prochainement sur nos écrans sur France 3 et Culture Box.

5 min
Références

Programmation musicale

L'équipe

Yasmina
Yasmina