Le slut-shaming c’est le fait de stigmatiser une femme à cause de ses vêtements, de son attitude ou de sa sexualité.
Le slut-shaming c’est le fait de stigmatiser une femme à cause de ses vêtements, de son attitude ou de sa sexualité. ©Getty - Peter Dazeley
Le slut-shaming c’est le fait de stigmatiser une femme à cause de ses vêtements, de son attitude ou de sa sexualité. ©Getty - Peter Dazeley
Le slut-shaming c’est le fait de stigmatiser une femme à cause de ses vêtements, de son attitude ou de sa sexualité. ©Getty - Peter Dazeley
Publicité

Le slut-shaming c’est le fait de stigmatiser une femme à cause de ses vêtements, de son attitude ou de sa sexualité.

Le slut-shaming, c’est une contraction de « slut » (« salope ») et « shame » (« honte »), un mot qui a été proposé à l'origine par des féministes canadiennes et américaines.. En fait c’est abaisser ou culpabiliser une femme à cause de la façon dont elle s’habille ou de ses comportements sexuels.  C’est considérer qu’une femme est une salope parce qu’elle porte une jupe courte, un débardeur, un crop-top, ou parce qu’elle a fait une sextape avec son mec. Ça peut aussi prendre la forme de revenge porn. Chez les moins de 25 ans, les sextapes ou les nudes concernent 1 jeune sur 6,  6300 plaintes ont été déposées en 2020 pour revenge porn. Le slut-shaming, c’est aussi quand 20% des Français estiment que voir des tétons est une circonstance atténuante dans une agression sexuelle, ou quand un lycée demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les prof.  Derrière ça, il y a du sexisme, c’est une attitude qui est basée sur des stéréotypes, et c’est une façon de penser qui a des conséquences : 1 femme sur 3 a été victime de violence dans le monde, 9 femmes sur 10 disent avoir déjà subi une pression pour avoir un rapport sexuel.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

►  En 2020, les filles ne peuvent toujours pas s’habiller comme elles le souhaitent ?

►  Est-ce qu’il faut considérer le revenge porn comme une agression sexuelle ?

►  Les filles sont tout le temps sexualisées, et pas les mecs ?

Programmation musicale

L'équipe

Tanguy Blum
Production
amelle
amelle
Amelle Zaid
Production
JP-Zadi
JP-Zadi
Jean-Pascal Zadi
Production