Chaque année en France, le trafic de drogue génère entre 2 et 4 milliards d'euros et on estime que 240 000 personnes en vivent. ©Getty
Chaque année en France, le trafic de drogue génère entre 2 et 4 milliards d'euros et on estime que 240 000 personnes en vivent. ©Getty
Chaque année en France, le trafic de drogue génère entre 2 et 4 milliards d'euros et on estime que 240 000 personnes en vivent. ©Getty
Publicité
Résumé

Chaque année en France, le trafic de drogue génère entre 2 et 4 milliards d'euros et on estime que 240 000 personnes en vivent.

En savoir plus

En 2020, les consommateurs de drogue ont consacré 4,2 milliards d’euros à l’achat de cannabis, cocaïne, héroïne ou autre stupéfiants. Entre 2009 (2,08 milliards d'euros) et 2020, les ventes de produits stupéfiants aux consommateurs ont doublé. Partout en France, à Saint-Denis, Nîmes, Saint-Ouen, Gentilly et Boissy Saint-Léger dans le Val de Marne, à Marseille mais aussi à Toulouse, les habitants (souvent des femmes) se mobilisent contre les trafics devant les écoles et dans les quartiers, demandent la création d’une police municipale et la remise en place d’éducateurs de rue et de médiateurs, mais on leur répond que c’est impossible. Il y a 1 300 quartiers prioritaires en France où vivent 4,8 millions de français, dont 76 % habitent dans un logement social, avec moins de police de proximité, moins de médecins, des profs moins expérimentés qu’ailleurs, et un trafic de drogue record en 2020. Ce trafic génère 3  milliards d'euros chaque année en France (1 milliard d'euros pour le cannabis et 800 millions pour la cocaïne), et il représente 21 000 emplois à plein temps. Il faut aussi compter les petites mains : on estime que le trafic de cannabis implique 240 000 personnes. Près de 4 000 points de deal sont recensés  et depuis le confinement de nouvelles méthodes se sont développées, comme la livraison à domicile ou le démarchage des clients sur les réseaux. D’un côté il y a la mythologie du terrain, du four, de la bicrave avec des dealeurs de plus en plus jeunes, de l’autre des quartiers abandonnés par l’État, avec des fusillades devant les écoles (à Salon-de-Provence en septembre), et au cœur de cette problématique, il y a le triangle consommateurs – dealeurs – police

Notre invitée : Olivia Müller, réalisatrice de la série documentaire en 3 épisodes Additcts qui s’intéresse aux consommateurs, aux dealers et à la police. La série est dispo sur FranceTV Slash

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

►  Le trafic de drogue est-il le problème de tous les citoyens ?

►  Comment détourner les petits du trafic ?

►  Le trafic tue l’avenir des quartiers ?

Références

Programmation musicale

L'équipe

Tanguy Blum
Production