Une manifestation dans plus d'une centaine de villes en France a eu lieu le 12 juin 2021 pour dénoncer la hausse des idées d'extrême droite. ©AFP - Sameer Al-DOUMY
Une manifestation dans plus d'une centaine de villes en France a eu lieu le 12 juin 2021 pour dénoncer la hausse des idées d'extrême droite. ©AFP - Sameer Al-DOUMY
Une manifestation dans plus d'une centaine de villes en France a eu lieu le 12 juin 2021 pour dénoncer la hausse des idées d'extrême droite. ©AFP - Sameer Al-DOUMY
Publicité
Résumé

Une manifestation dans plus d'une centaine de villes en France a eu lieu le 12 juin 2021 pour dénoncer la hausse des idées d'extrême droite.

En savoir plus

Des militants et différentes associations ont défilé samedi dans 140 villes de France pour dénoncer "les attaques contre les libertés", les lois "liberticides" et la montée de l’extrême droite. Plus de 37 000 personnes ont manifesté en France dont 9 000 à Paris d’après le ministère de l’Intérieur, et d’après les organisateurs ils étaient 150 000 participants dont 70 000 à Paris. Le Front National a été créé en 1972 par Jean-Marie Le Pen. Le parti faisait 0,75 % à l’élection présidentielle de 1974 et en 2017 Marine Le Pen a réuni derrière elle pas loin de 11 millions de personnes au 2ème tour. Depuis 2018, le parti s’appelle « Rassemblement National », et d’après les sondages, il est devenu le premier parti chez les 25-34 ans. Il existe différents courants dans l’extrême-droite aujourd’hui : les souverainistes, les réacs, les patriotes et les plus extrêmes, qu’on appelle l’ultra-droite, dont Emmanuel Macron a demandé l’interdiction en 2019. Depuis plusieurs années, les polémiques ont animé les débats médiatiques et politiques : le voile à l’université, le porc dans les cantines, l’enseignement de l’arabe à l’école, Mennel à The Voice, la responsable voilée de l’UNEF Maryam Pougetoux, les prénoms français de Zemmour, Black M à Verdun, Nick Conrad et son titre Pendez Les Blancs (il avait 237 abonnés sur YouTube à l’époque), Médine au Bataclan, le hijab Décathlon, les vidéos de Papacito, … Ça commence souvent de la même façon : un compte Twitter affilié à l’extrême-droite déterre des propos ou des faits, ils interpellent les politiques, les politiques et les médias s’en emparent, et ça devient une polémique. Parfois la polémique enfle et le débat se retrouve sur les plateaux des chaînes d’info en continu, et parfois elle est directement lancée sur les plateaux télés par des polémistes comme Éric Zemmour sur CNews ou Jean Messiah chez Hanouna. Ces réseaux d’extrême-droite ont 3 cibles favorites : l’islam, les migrants et le rap, et ils revendiquent la défense de l’identité française.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

►  Est-ce que l’extrême droite fait encore peur ou elle est devenue mainstream ?

►  Est-ce que les polémiques créées par l’extrême-droite ont une l’influence sur ce que pensent les gens ?

►  L’extrême-droite est rentrée dans la culture du clash ?

Références

Programmation musicale

L'équipe

Tanguy Blum
Production
amelle
amelle
Amelle Zaid
Production
JP-Zadi
JP-Zadi
Jean-Pascal Zadi
Production