La marque Daömey existe depuis 2006.
La marque Daömey existe depuis 2006. - Daömey
La marque Daömey existe depuis 2006. - Daömey
La marque Daömey existe depuis 2006. - Daömey
Publicité

La marque streetwear Daömey a tapé dans l’oeil de Nicolas Batum ailler des Clippers de Los Angeles ou encore Sékou Doumbouya des Pistons de Détroit.

C’est un destin exceptionnel pour cette marque née à Evreux. Sergio Capo-Chichi, 33 ans a eu la bonne idée de lancer Daömey en 2006. Quinze ans plus tard, la jeune marque vient de signer un partenariat avec Montrezl Harrell, coéquipier de Lebron James chez les Lakers. Le joueurs va distribuer sa marque dans les boutiques Daömey.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Daömey c'est un mix de toutes les influences que j'ai eu plus jeune. J'ai fait 15 ans de basket, je suis un fan de manga et je consomme énormément de rap" explique le créateur indépendant Sergio Capo-Chichi. Cela donne des pièces aux couleurs des Bulls ou des Lakers avec des clins d’oeil au manga Dragon Ball Z et la culture hip-hop. Il est graphiste et réalise donc ses visuels lui-même. C'est cette liberté qui fait la force de Daömey.

Publicité

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Quand on lui demande sa collaboration la plus mémorable, il cite immédiatement celle avec Wu-Tang Clan en 2019.

Le rappeur Raekwon du Wu-Tang Clan.
Le rappeur Raekwon du Wu-Tang Clan.
- Daömey

Le succès de Daömey a débuté avec le rap puisque le rappeur Ol Kainry, cousin du créateur a été l’un des premiers à soutenir la marque. Dans les années 2000, Sergio Capo-Chichi réalise les visuels des produits vendus pendant les concerts du rappeur. C’est à partir de 2009 que le milieu du basket puis celui de la mode le valide. En 2018,  Sergio Capo-Chichi vit sa première fashion week à Turin en Italie. Aujourd’hui, il possède deux boutiques à Paris, une à Londres et bientôt une quatrième à New-York.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Bien que les basketteurs lui apportent une visibilité de poids, il aimerait devenir une marque incontournable aux Etats-Unis. 

En août prochain, il aura l'occasion de montrer l'étendue de son talent à un salon qui marquera sans doute un tournant pour Daömey. L’Agenda à Las Vegas est le rendez-vous incontournable du streetwear mondial et Sergio Capo-Chichi est le seul français a y être invité. "Ils m'ont envoyé un petit message sur Instagram disant que selon eux, je représentais le futur du streetwear international. C'est un honneur de ouf puisque quand j'ai commencé, un de mes buts était de participer à l'Agenda" se souvient Sergio Capo-Chichi.

Du basket, du hip-hop, de la sape, forcément les Américains et lui vont s’entendre.