GTA III ©Radio France - Rockstar Games
GTA III ©Radio France - Rockstar Games
GTA III ©Radio France - Rockstar Games
Publicité
Résumé

Un jeu qui va réussir à attraper toute une génération.

En savoir plus

Le 26 octobre 2001, les joueurs européens découvrent sur Playstation 2… GTA III ! Une révolution pour le développeur, la franchise mais aussi le monde du jeu vidéo. 

Déjà pour la marque GTA qui abandonne sa vue du dessus pour passer sur un monde en 3D dans la ville de Liberty City, une réplique d’un New York bien badass ! Les habitants ont donc un nom, un visage, une identité, utilisent des véhicules que l’on peut voler… bref une vraie immersion dans la vie de notre personnage !

Publicité

Une identité et un scenario

Révolution aussi en termes d’identité pour la franchise. Même si graphiquement les derniers GTA sont loin de ce jeu de 2001, le système reste le même, la data a évolué mais peut changer, de même pour les jaquettes à damier version animé, et la police utilisée pour ce jeu qui sont celles que l’on retrouve aujourd’hui. Niveau contenu, ce jeu est digne des plus grands films de mafieux hollywoodiens comme ceux de Martin Scorcese ou Quentin Tarantino. Avec de grands acteurs pour le doublage comme Michael Madsen, Kyle MacLachlan ou Frank Vincent, GTA III réussit parfaitement son coup et va influencer le monde du jeu vidéo de l’époque avec les sorties des The Getaway en 2002, Saints Row, ou encore Just Cause tout deux sortis en 2006.

Phénomène de société

Difficile donc de passer à côté de ce jeu quand tu as la quinzaine/vingtaine dans les années 2000. Il s’écoule à plus de 15 millions d’exemplaires et lance la franchise qui verra arriver les futurs cartons GTA Vice City (2002), San Andreas (2004), GTA IV (2008), ou GTA V sorti en 2013 qui s’est aujourd’hui écoulé à plus de 150 millions d’exemplaires faisant de lui le deuxième jeu le plus vendu de l’histoire derrière Minecraft ! 

Pour fêter ces vingt ans Rockstar sort une version remasterisée ou certains pointeront forcément les problèmes de l’époque comme des missions un peu répétitives, un gameplay qui reste bon mais loin de la fluidité actuelle, une barbarie sans nom dans les rues, la place de la femme réduite dans un scénario ! Forcément tout n’était pas parfait à l’époque mais il faut se dire que sans cette sortie de GTA III le jeu vidéo n’aurait peut-être pas évolué dans le bon sens par la suite pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. 

2 min
Références

Programmation musicale

L'équipe

Geoffroy
Geoffroy
Geoffrey
Production