Illustration META (crédits : Jakub Porzycki / NurPhoto / NurPhoto via AFP) ©AFP - Jakub Porzycki / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Illustration META (crédits : Jakub Porzycki / NurPhoto / NurPhoto via AFP) ©AFP - Jakub Porzycki / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Illustration META (crédits : Jakub Porzycki / NurPhoto / NurPhoto via AFP) ©AFP - Jakub Porzycki / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Publicité
Résumé

Plus de Facebook ni d'Instagram sur le vieux continent ?

En savoir plus

Un groupe dans la tourmente depuis la semaine dernière suite à la perte de 4 millions d'utilisateurs Facebook sur le dernier trimestre. Une chute de 22% de l’action en bourse, ce n'est pas la joie en ce moment chez Meta, et ça ne devrait pas s'arranger puisque l'entreprise menace de se retirer de l'Europe.

Problème de législation et de données personnelles

Et comme d'habitude, c’est une histoire de données personnelle. Un vrai problème qui fait d’ailleurs partie des raisons de la grosse perte d’utilisateurs sur le réseau bleu. Alors pour comprendre, il faut remonter un petit dans le temps, en juillet 2020, la Cour de Justice de l'Union Européenne a rendu un arrêt mettant fin au Privacy Shield, en gros, depuis cet arrêt, les transferts de données entre l'UE et les États-Unis se font par le biais des clauses contractuelles très régulées. La pratique n’est pas interdite mais doit prévoir des mesures supplémentaires qui garantissent un niveau de protection équivalent à celui prévu dans l'Espace économique européen. Aujourd'hui, l'Europe considère que les États-Unis n'offrent pas de garanties suffisantes.

Publicité

Trop problématique pour Meta

Dans un rapport remis aux autorités des marchés financiers aux États-Unis, le groupe prévient qu'il pourrait ne plus être en mesure d'offrir ses produits et services les plus importants aux utilisateurs européens, comme Facebook et Instagram car, d'après eux, le cadre légal adopté par l'Europe en matière de transfert de données lui est défavorable, alors que le partage de données est crucial pour son modèle économique, pour fournir ses services et optimiser la publicité ciblée pour ses annonceurs.

L'Irlande, où se trouve les sièges européen de tous les gros groupes va essayer de tempérer dans les prochains jours pour que tout le monde se calme. Mais si ça n’aboutit pas, il va falloir noter toutes les dates d’anniversaires de nos potes dans un agenda parce que Facebook ne sera plus là pour nous le rappeler !

3 min
Références

Programmation musicale

L'équipe

Geoffroy
Geoffroy
Geoffrey
Production