Campagne du gouvernement sur la laïcité (crédit : ministère de l'Education National)
Campagne du gouvernement sur la laïcité (crédit : ministère de l'Education National)
Campagne du gouvernement sur la laïcité (crédit : ministère de l'Education National)
Publicité
Résumé

La campagne d'affichage doit durer jusqu'à la fin du mois de septembre, mais cet ensemble de huit affiches pour illustrer le thème de la laïcité à l'école est vivement critiqué par les syndicats enseignants.

En savoir plus

Impossible de les rater, depuis le 30 août, ces affiches sont sur à peu près tous les arrêts de bus de France, et leur message suscite beaucoup de réactions, notamment sur les réseaux, mais aussi de la part d’élus et de syndicats d’enseignants. L’objectif de cette campagne, d’après le ministère, c’est de promouvoir la laïcité à l’école. Huit affiches proposent des situations différentes, sous le slogan "c’est ça la laïcité", sachant que les enfants photographiés sont des élèves volontaires pour poser et que ce sont leurs vrais prénoms qui sont affichés.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Par exemple, une photo de trois lycéens qui ont l’air de réviser ensemble, sous le titre : "donner le même enseignement à Romane, Elyjah, et Alex quelles que soient leurs croyances, c’est ça la laïcité". Une autre affirme : "permettre à Milhan et Aliyah de rire des mêmes histoire, c’est ça la laicité", mais on trouve une photo de deux élèves en bas âge, à la piscine, sous le titre "permettre à Sacha et Neissa d’être dans le même bain, c’est ça la laïcité"  .

Publicité

Des scènes de vie qui sont hors sujet par rapport au message sur la laïcité, c’est ce que disent les syndicats enseignants, parce qu’effectivement, les seuls informations que contiennent ces affiches, ce sont les prénoms, le genre fille ou garçon, et la couleur de peau de élèves mais en aucun cas leurs croyances. C’est ce que reproche par exemple le syndicat Sud Education, qui rappelle qu’une couleur de peau ou un prénom n’implique pas une religion, et que faire ce lien est implicitement raciste.  

Qu’est ce que la laïcité ?  

La laïcité, c’est la séparation de l’Etat et des institutions religieuses, c’est donc la neutralité de l’Etat, sous-entendu de l’administration et des services publics en général, pour faire en sorte que tous les citoyens soient égaux devant les administrations. On peut rappeler au passage que cette obligation de neutralité vaut pour l’Etat et pas pour les citoyens qui utilisent les services publics. Enfin, la laïcité, c’est la liberté de conscience, et donc la liberté de croire ou de ne pas croire. Il n’est pas question dans la loi de prénom ou de couleur de peau. D’où les interrogations que posent effectivement ces affiches du ministère de l’Education. La laïcité à l’école, c’est le fait de permettre à tous les élèves d’accéder à l’enseignement public gratuit. C’est par exemple, la neutralité des professeurs, qui représentent l’Etat. C’est la neutralité des menus à la cantine et la liberté pour les enfants de choisir ce qu’ils mangent. La laïcité, c’est aussi l’absence de signes religieux type croix catholique accroché aux murs au-dessus des tableaux dans les classes... 

Références

L'équipe