Le Check Info : le point sur les masques
Le Check Info : le point sur les masques
Le Check Info : le point sur les masques
Le Check Info : le point sur les masques
Le Check Info : le point sur les masques
Publicité
Résumé

C'est officiel, il a fallu un peu de temps mais les masques sont autorisés à la vente dans les pharmacies. Cependant, les masques FFP2 et les masques chirurgicaux, ceux qui filtrent le mieux, restent réservés aux soignants…

En savoir plus

Le pharmacien peut vous vendre des masques dits "alternatifs", c'est à dire, des masques en tissu, conforme à la norme AFNOR. Ces masques sont lavables et doivent porter le logo officiel qui indique le nombre de lavages possible : 5, 10, 20 ou 30 lavages. 

Il existe deux catégories de filtration : les masques alternatifs de catégorie 1 qui filtrent à 90%, les catégorie 2 qui filtrent à 70%.

Publicité

Ce qui fait débat sur les réseaux, c’est le prix de vente, jugé trop élevé… Un tarif de 5 euros est évoqué, ce qui peut vite devenir un gros budget pour les familles. Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie a expliqué sur BFM :

Le gouvernement n’allait pas mettre de limite de prix. 

En gros, si vous avez un employeur qui vous en donne tant mieux pour vous, sinon, il faut les acheter… Et chaque pharmacien peut donc les vendre au prix qui l’arrange… 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Avant l’épidémie de coronavirus, une boite de 10 masques chirurgicaux à usage unique était vendue en officine autour de 5 euros, donc vendre au même prix des masques lavables et réutilisables 10, 20, 30 fois n’est pas si aberrant… Par contre, quand on regarde ce qui se passe ailleurs : en Autriche, la distribution de masques à la population est gratuite, en Espagne même chose à l’entrée des transports en commun… L’Italie vient de fixer le prix à 50 centimes l’unité… Et au Maroc, le tarif imposé aux vendeurs est de 7 centimes d’euros l’unité

Marion Lagardère démêle le vrai du faux, c'est le Check Info à retrouver sur YouTube, Facebook et Twitter.