Non aux violences policières - Karine Pierre / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP ©AFP - Karine Pierre / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Non aux violences policières - Karine Pierre / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP ©AFP - Karine Pierre / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Non aux violences policières - Karine Pierre / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP ©AFP - Karine Pierre / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Publicité
Résumé

L'une des vidéos les plus commentées ce weekend sur les réseaux est celle de Gabriel, 14 ans, qui raconte son interpellation par des policiers à Bondy, les coups et son séjour à l’hôpital. Que sait-on de cette interpellation ?

En savoir plus

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Dans la nuit du 25 au 26 mai, à Bondy, en Seine-Saint-Denis : Gabriel, il a 14 ans et après avoir été interpellé brutalement par la police, il a dû être transporté en urgence à l’hôpital. Il a raconté au média Loopsider ce qui lui est arrivé :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Un témoignage vu plus de 3,5 millions de fois. Vous avez sans doute vu les photos difficilement soutenables de son visage tuméfié sur les réseaux. Le certificat médical dressé par le médecin qui a examiné Gabriel recense quatre dents cassées, une fracture de la mâchoire étendue jusqu’au plancher de l’orbite gauche, avec hématome sous cutané. Il a été opéré de l’œil mercredi dernier à l’hôpital Necker à Paris. Les médecins lui ont prescrit 30 jours d’ITT d’interruption de travail…

Publicité

Sait-on ce qui s’est passé ?

Vers 1 heure du matin, Gabriel a fugué pour rejoindre un ami à lui dehors, tous les deux se sont mis en tête d’essayer de voler un scooter au bas d’un immeuble. Les habitants du quartier les voient et les sermonnent depuis leurs fenêtres… Ça les a fait fuir, mais 20 minutes plus tard, ils veulent revenir vers le scooter, chacun par un chemin différent… C’est là que Gabriel se retrouve face à une voiture de police, prend peur et part en courant.

Il y a deux versions, celle de Gabriel et celle des policiers. Celle de Gabriel, on l’a entendue : un policier l’a ceinturé, un deuxième l’a plaqué au sol, ils l’ont frappé au visage et derrière la tête à coup de pied pendant que le troisième lui tenait les chevilles, avant de lui passer les menottes et de l’emmener au commissariat où, au bout d’une heure, un agent a fini par appeler les pompiers puisque l’enfant vomissait, crachait du sang et disait souffrir de vertiges.

Et la version des policiers ?

Totalement différente. Elle est rapportée par le syndicat de police Alliance : le premier agent dit être "tombé" sur Gabriel en le poursuivant et le deuxième aurait "trébuché" sur lui, "peut-être" dit-il en lui heurtant le visage. Ils ajoutent que le garçon "se débattait"… un garçon qui pèse 50 kilos…
Deux plaintes ont été déposées par la famille : l’une à l’IGPN, la police des polices, l’autre auprès du tribunal de Bobigny pour violences aggravées en réunion, sur mineur de moins de 15 ans et par des personnes dépositaires de l’autorité publique.

Marion Lagardère démêle le vrai du faux, c'est le Check Info à retrouver sur YouTube, Facebook et Twitter.

Références

Programmation musicale

  • 12h32
    Death Bed
    Death Bed
    Powfu & Beabadoobee
    Death Bed

    Beabadoobee, Beatrice Laus, Isaiah Faber,oscar Lang

    Album Death Bed (2020)
    Label COLUMBIA

L'équipe