Will Smith ©Getty - Getty
Will Smith ©Getty - Getty
Will Smith ©Getty - Getty
Publicité
Résumé

L'acteur américain se fait boycotter depuis les Oscars.

En savoir plus

Le nom de Will Smith est dans beaucoup de bouches depuis sa baffe monumentale en direct à Chris Rock en pleine cérémonie des Oscars. L’humoriste avait fait une blague très nulle sur la calvitie de la femme de Will Smith, Jada Pinkett Smith, et du coup ni une ni deux en preux chevalier des siècles passés qui se devaient de défendre leurs femmes à coup d’épée, Will Smith est monté sur scène pour gifler Chris Rock histoire d’affirmer son statut d’homme dominant emblème d’une certaine masculinité toxique qui donne des frissons d’angoisse.

Persona non grata

Depuis ça, beaucoup ont condamné son acte, ce qui parait logique. Alors oui n’oublions pas que le sketch de Chris Rock était totalement irrespectueux, mais régler ça par de la violence en live pendant l’une des cérémonies les plus regardées au monde n'était peut être pas la meilleure idée de Will Smith. Et d’ailleurs il a l’air de s’en mordre les doigts aujourd’hui puisqu'il a présenté ses excuses et a carrément démissionné de l’Académie des Oscars.

Publicité

Et aujourd'hui, Will Smith se fait même lâcher par des grosses productions à commencer par Netflix qui a mis le film Fast & Loose en pause. Will Smith y avait le rôle principal, celui d'un patron de mafia qui perd la mémoire après s'être fait agressé. Certains disent qu’il aurait carrément été écarté du projet. Et puis il y a maintenant Sony, qui a mis une franchise culte en stand by : Bad Boys. Alors est-ce que c’est une si mauvaise chose vu la qualité du reboot qui est sorti y’a deux ans ? Pas sûr. En tout cas Will Smith est une nouvelle victime de cette fameuse "cancel culture" et sur Twitter beaucoup comparent son “”sort”” à d’autres personnes qui n’ont pas subi le même boycott alors qu’elles ont été accusées d’actes terribles.

Deux poids, deux mesures ?

Et il y en a eu pas mal, des hommes surtout accusés de viol ou d’harcèlement sexuel. Des situations qui malheureusement ne manquent pas dans le milieu du cinéma notamment depuis Metoo, où les témoignages fleurissent sur les réseaux. La grande différence est que beaucoup n’ont jamais été condamnés faute de preuves ou de prescription alors que l’acte de Will Smith a été fait aux yeux de tous. Mais il est vrai que quand on voit un réalisateur comme Roman Polanski accusé de viol par 12 femmes remporter un César en 2020 ou l’humoriste Louis CK accusé de harcèlement sexuel qui vient de remporter un Grammy ce week-end, on se dit que y’a encore beaucoup de chemin à parcourir.

Heureusement, il y a certains exemples qui viennent contrebalancer comme Kevin Spacey, Armie Hammer, Casey Affleck, James Franco et d'autres... Même si on parle quand même de gens ultra protégés par ce système dominé par des hommes blancs en cravates. Et quand on voit le traitement que subit Will Smith de la part des studios, c’est vrai que l'on peut se demander si ce n'est pas too much d’un coup ? Condamner la violence et ne pas la normaliser c’est une chose, condamner la carrière toute entière d’un acteur s’en est une autre. D’autant plus quand on voit qu’il se produit totalement l’inverse avec Chris Rock. Après il ne peut s'en prendre qu'à lui même et c'est dommage pour lui car il a gâché l'un des moments cruciaux de sa carrière : son premier Oscar.

5 min
Références

Programmation musicale

  • 12h00
    Attentat (feat. OBOY)
    Attentat (feat. OBOY)
    PLK
    Attentat (feat. OBOY)

    Album Enna boost (2022)
  • 12h10
    4 anneaux (feat YARO)
    4 anneaux (feat YARO)
    BARACK ADAMA
    4 anneaux (feat YARO)

    Album 4 anneaux (feat YARO) (2022)
    Label PLAY TWO

L'équipe

Manon
Manon
Manon Mariani
Production
Manon
Manon