"PAM & TOMMY" : capture écran de la Bande Annonce VF
"PAM & TOMMY" : capture écran de la Bande Annonce VF
"PAM & TOMMY" : capture écran de la Bande Annonce VF - Disney +
"PAM & TOMMY" : capture écran de la Bande Annonce VF - Disney +
"PAM & TOMMY" : capture écran de la Bande Annonce VF - Disney +
Publicité
Résumé

Les trois premiers épisodes sont sur Disney +.

En savoir plus

Retour dans les années 90, à l’époque où internet existait à peine, où les films se regardaient sur cassette et où la star de télé la plus populaire du monde était Pamela Anderson. Avec son body rouge et sa plastique de rêve c'était LA bimbo par excellence. Et c’est sur elle que Disney + a décidé d'axer sa nouvelle série, centrée plus particulièrement sur son mariage sulfureux avec le batteur Tommy Lee du groupe Mötley Crüe. Ils formaient le couple star de l’époque totalement destroy et harcelé par les paparazzis. Et surtout, ce sont les premiers à avoir eu leur sex tape publiée sur internet.

Une vidéo comprométante

La série nous plonge en 1995, Tommy Lee et Pamela Anderson viennent de se marier sous ecstasy à Cancun après 3 jours de connaissance. Ils deviennent rapidement un couple iconique : la blonde et le métalleux. Sauf que leur vie va être bouleversée par un homme au nom de Rand Gauthier, ancien acteur porno qui fait des travaux dans la maison du couple. Il va se faire virer salement par Tommy Lee et va vouloir se venger. Du coup, il vole leur coffre fort avec dedans une cassette, soit la sex tape privée de Pam & Tommy. La vidéo va être copiée sur VHS et se vendre sous le manteau aux plus voyeurs jusqu’au moment où un petit truc appelé internet arrive, et que la sex tape va être téléchargée illégalement dessus.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le portrait féministe d’une icone trop souvent malmenée

Pam & Tommy s'intéresse donc à cette histoire, avec le côté backstage et le récit du charpentier, mais aussi l'enquête qu'il y a eu derrière et évidemment le côté glamour avec Pam & Tommy, ou comment ce scandale a perturbé leur vie, leur couple et leur carrière. Et pour plus de réalisme, les acteurs ont été complétement métamorphosés pour leurs rôles. Sebastian Stan a des faux tatouages partout sur le corps, piercings et cheveux noirs, mais la plus dingue est Lily James en Pamela Anderson. L’actrice de Downtown Abbey est méconnaissable avec des faux boobs, du make up totalement parfait qu’on croirait que c’est la vraie. Elle a aussi répliqué ses mimiques et sa manière de parler, tout ça sans jamais rentrer dans la caricature.

Au contraire, Lily James livre une performance assez bluffante, qui va bien au delà du physique car la série s'avère être un vrai hommage à la star. En fait, à travers une ambiance sex drug & rock'n'roll, Pam & Tommy est un vrai portrait féministe d’une icone trop souvent malmenée. La série montre à quel point l’actrice a été critiquée, jugée et détestée après cette sextape en remettant en question la place des femmes dans la société et le slut-shaming permanent dont les stars féminines sont victimes. La deuxième partie de la série est donc assez touchante au final. Très dommage que Pamela Anderson n'est pas donné son autorisation pour la série et qu'elle ne veuille pas la voir car elle donne une nouvelle image de la star.

Références

Programmation musicale

L'équipe

Manon
Manon
Manon Mariani
Production