S.O.S. Fantômes : L'Héritage - Sony
S.O.S. Fantômes : L'Héritage - Sony
S.O.S. Fantômes : L'Héritage - Sony
Publicité
Résumé

Le film sort aujourd'hui au cinéma.

En savoir plus

Forcément, dès que le nom Ghostbusters est inscrit quelque part, la musique culte du film résonne dans la tête des fans des années 80 !  À l’époque, S.O.S Fantômes est devenu un énorme succès au box office mondial. Un carton totalement inattendu pour cette histoire de chasseur de spectres devenue littéralement culte pour beaucoup, au même titre que Retour vers le futur. Et évidemment, vu que l'on vit dans une époque empreinte de nostalgie et que manifestement plus personne n’a d’idées originales, Sony a décidé de rebooter la franchise et sort donc le quatrième film de la franchise intitulé S.O.S. Fantômes : L'Héritage.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

On prend les mêmes et on recommence

Après une suite ratée en 89 et un reboot version meuf horrible en 2016, on se bouffe donc encore une fois l’aventure Ghostbuster version 2021 cette fois ci. Et il faut croire que ça plait puisque le film est un carton aux US depuis une semaine, il a déjà rapporté plus de 80 millions de dollars au box office. Il faut dire que ça y a été dans le matraquage nostalgie pour attirer les fans de la première heure avec tout le package : les tenues blanches iconiques des chasseurs, leurs aspirateurs à fantômes, la voiture culte qui fait son grand retour et évidemment, les acteurs emblématiques qui reprennent leurs rôles pour des caméos qu'on voit arriver gros comme une maison : Bill Murray, Day Aykroyd et Ernie Hudson.

Publicité

Le film se passe donc 37 ans après le premier film et suit l’histoire de la fille du personnage d'Egon Spengler. Elle vient s’installer dans la maison de son papa décédé, l'acteur Harold Ramis étant lui-même décédé en 2014, avec ses deux enfants. Forcément, elle ne croit pas du tout aux fantômes mais ses enfants eux sont à fond dans la légende et vont devenir petit à petit les nouveaux chasseurs, en reprenant le flambeau de leurs prédécesseurs.

Du 100% fan service

Un pitch basique et déjà vu, qui contrebalance avec un casting très bien trouvé pour ce reboot. Pour les nouveaux héros, les producteurs ont choisi des têtes bien connues de la nouvelle génération avec d’un côté McKenna Grace, qu’on a vu notamment dans The Haunting of Hill House, et Finn Wolfhard aka le héro de Stranger Things. Bon lui est totalement en zone de confort, la vibe science fiction année 80 il connait très bien du coup. Ils sont entourés de deux acteurs connus Carrie Coon (The Leftovers) et Paul Rudd (Ant-Man) et honnêtement à part chercher leurs chèques, on ne sait pas trop ce qu’ils foutent là.

Le vrai problème de ce genre de reboot est qu'il mise à 90% sur du fan service, en multipliant les références aux anciens films avec des gros clin d'œil bien appuyés (wink wink). Du coup, si l'on n'est pas un fan du film d'origine, ses histoires de fantômes ne nous passionnent pas pour un sou. Le film est vendu comme un retour aux sources parce que le réalisateur est le fils du réalisateur d'origine, "une histoire de famille" comme ils disent, mais franchement à part se faire de la thune sur le dos des quarantenaires nostalgiques, cette suite n'a pas grand intérêt. C'est comme si on avait un nouveau Retour vers le futur aujourd'hui alors que ce qu'on aime avec ce genre de film c'est qu'ils reflètent l'esprit de leurs époques.

4 min
Références

Programmation musicale

  • 12h10
    N I (feat. NINHO)
    N I (feat. NINHO)
    NISKA
    N I (feat. NINHO)

    Album Le monde est méchant (2021)

L'équipe

Manon
Manon
Manon Mariani
Production
Manon
Manon